Histoire

Quelle fut la véritable première guerre mondiale ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Et si la “Première Guerre mondiale” de 1914-1918 ne l’était pas vraiment ? En effet, la guerre de Sept Ans (1756-1763) a toutes les caractéristiques pour mériter cette appellation. Mettant aux prises de nombreux pays d’Europe – et leurs dépendances coloniales – ce conflit (également appelé “French and Indian War”, par les Anglais) s’est, notamment, déroulé successivement sur plusieurs continents.

L’exacerbation de rivalités

Au XVIIIe siècle, les puissances européennes dominent outrageusement le monde ; de nombreuses – et vastes – colonies étant encore sous leur contrôle.

C’est d’ailleurs sur les terres du Nouveau Monde que des échauffourées éclatent, deux ans avant la déclaration de guerre officielle. En effet, un bataillon de Virginiens (faisant encore partie de l’Empire britannique) attaquent – sous le commandement d’un certain George Washington – une délégation française, dans le but de prendre possession de Fort-Duquesne, situé dans la vallée de l’Ohio.

Subissant des ripostes immédiates, Londres (qui a du mal à prendre l’avantage sur terre) fait la saisie de 300 navires français, situés dans différents ports éparpillés sur l’ensemble du globe.

Le jeu des alliances aidant, la perspective d’une guerre mondiale se profile alors.

D’un côté se trouvent la Grande-Bretagne et ses alliés (notamment la Prusse, le Portugal et la Confédération iroquoise) ; de l’autre une coalition regroupant – entre autres – la France, l’Autriche, l’Espagne et des tribus algonquiennes.

Une guerre à rebondissements

Ne souhaitant pas être pris au dépourvu, le gouvernement anglais ordonne, dans un premier temps, la déportation massive des Acadiens francophones (une décision appelée “le Grand Dérangement”), dès 1754.

Du côté français, la guerre commence plutôt mal. L’empereur prussien Frédéric II vainc, en effet, les Autrichiens, le 5 décembre 1757, avant de défaire les Russes le 25 août de l’année suivante.

Après de nombreux rebondissements, les Russes – qui avaient repris l’avantage – se retirent du conflit, à la suite de la mort de la tsarine Elisabeth (1762).

Les Français doivent donc faire face à une Prusse revigorée et à une Grande-Bretagne menée par William Pitt qui porte la guerre sur toutes les mers du monde.

Dépassés par la puissance maritime anglaise qui triomphe au large du sous-contient indien, les Français doivent donc abdiquer en 1763, en perdant possession d’une grande partie de leurs dépendances coloniales.

Renforcés dans leur position de première puissance mondiale, les Anglais vont néanmoins, sortir de la guerre en étant criblés de dettes.

Une situation qui aura de lourdes conséquences ; puisqu’en voulant taxer ses colonies américaines, la Grande-Bretagne instillera l’esprit d’une fameuse révolte indépendantiste, une décennie plus tard.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre