Histoire

Quelle fut la destinée tragique de Sunandha Kumariratana ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Reine du royaume de Siam, Sunandha Kumariratana s’est illustrée d’une bien tragique manière. Dans une contrée régie par un protocole très strict, la souveraine a, en effet, péri au cours d’une noyade. Celle-ci aurait pu être sauvée si – en ce temps-là – il n’était pas interdit de toucher les membres de la famille royale.

Un incident dramatique

Née le 10 novembre 1860, à Bangkok, Sunandha Kumariratana est une jeune reine de moins de 20 ans lorsqu’elle navigue sur le fleuve Chao Phraya, pour se rendre au Palais Royal de Bang Pa-In (la résidence d’été du roi).

Accompagnée de sa fille âgée d’un an, la souveraine du royaume de Siam est toutefois victime d’un événement imprévu qui bouleverse sa destinée.
En effet, le bateau qui la transporte se renverse accidentellement au cours du trajet, alors qu’elle ne sait pas nager.

Bien que pouvant leur porter secours, les serviteurs présents sur les lieux s’abstiennent de toucher la reine et sa progéniture, ce qui mène fatalement à leur mort tragique.

En cause : l’interdiction de toucher les membres de la famille royale, sous peine de mort pour les sujets désobéissants.

Des conséquences immédiates

Dévasté par le chagrin, le roi veuf Chalulonkorn (plus connu sous le titre de Rama V) ordonne l’emprisonnement des gardes qui ont laissé périr son épouse.

Souhaitant rendre un hommage d’envergure aux deux défuntes, il organise – dans la foulée – des funérailles gigantesques en leur honneur, mais attend tout de même près de 7 mois avant de faire incinérer le corps de son ancienne conjointe.

Par la suite, Rama V fait également construire un mémorial du tragique événement dans le Palais de Bang Pa-In, mais sa décision la plus radicale concerne la législation du royaume quant au statut des souverains.

Ayant tiré les leçons de ce tragique incident, Rama V abolit, en effet, la loi interdisant à un sujet de toucher un membre de la famille royale.

Ainsi, depuis cette période, les souverains du royaume de Siam (désormais connu sous le nom de “Thaïlande”), bien qu’ayant conservé leur prestige auprès de leur population, n’ont plus ce statut semi-divin de personnes “intouchables”.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre