Voyage

Quelle est l’origine du quartier rouge d’Amsterdam ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Le quartier rouge d’Amsterdam, ou “Red Light District”, est l’une des attractions touristiques majeures de la ville. L’origine de son nom provient d’une particularité liée à la destination de l’endroit. Mais ce quartier comporte d’autres centres d’intérêt.

Une couleur dominante

Ce quartier rouge d’Amsterdam correspond au quartier De Wallen, situé au centre de la cité. Très pittoresque, il se compose d’un lacis de ruelles, bordées de bars animés et de restaurants réputés.

Mais ce n’est pas cette animation, propre à de nombreux centres villes, qui fait la réputation, quelque peu sulfureuse, de cette partie d’Amsterdam. En fait, l’endroit est plutôt connu comme le principal quartier de la prostitution à Amsterdam.

Aux Pays-Bas, il s’agit d’une activité légale, à condition que les prostitué(e)s ne racolent pas les passants dans la rue. C’est la raison pour laquelle ces péripatéticiennes trouvent refuge dans des vitrines, où elles s’affichent au regard de leurs éventuels clients.

Or, ces vitrines sont violemment éclairées par un éclairage qui, pour attirer davantage l’attention, privilégie les tons rouges. En s’y promenant le soir, on a l’impression que tout le quartier s’est revêtu de teintes écarlates.

C’est pourquoi le surnom de “quartier rouge” s’est peu à peu imposé pour désigner cet endroit si caractéristique d’Amsterdam. Cette couleur rouge omniprésente crée une ambiance un peu fantastique et donne au quartier un cachet inimitable.

L’insécurité de l’endroit fait partie des nombreux mythes qui en émaillent l’histoire. Il semble, au contraire, qu’une imposante présence policière transforme peu à peu ce quartier en une des zones les plus sûres d’Amsterdam.

Un quartier à voir autrement

Il serait cependant réducteur de ne voir, dans ce quartier rouge, que les vitrines de prostituées, éclairées par leurs néons colorés, ou les “coffee shops”, dans lesquels l’on peut acheter, sous certaines conditions, un peu de cannabis.

Vous pourrez également visiter, dans ce quartier, des monuments qui témoignent des épreuves que dut traverser la communauté catholique au sein d’un pays majoritairement protestant.

Vous pourrez y voir la plus ancienne église catholique d’Amsterdam, ainsi qu’un autre monument religieux, qui abrite aujourd’hui le musée du catholicisme en Hollande.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre