Voyage

Pourquoi ne faut-il plus dire la “Hollande” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dès le 1er janvier 2020, il ne sera plus possible d’utiliser l’appellation “Hollande” pour parler des Pays-Bas. Cette décision, dont l’application a d’ailleurs un coût non négligeable, a surtout été prise pour des raisons économiques.

Pays-Bas : un seul nom pour désigner le pays

À la vérité, l’emploi du mot “Hollande” pour désigner les Pays-Bas était plus une tolérance qu’une façon de parler correcte. Même si le fait de désigner le tout par la partie est une figure de style reconnue, il n’en reste pas moins que la Hollande, dans ses deux composantes, méridionale et septentrionale, n’est qu’une des provinces des Pays-Bas.

L’adoption de ce seul nom officiel a conduit les autorités à prendre certaines mesures, parfois onéreuses. C’est ainsi qu’un nouveau logo vient d’être adopté, comportant, de façon claire, les deux capitales N et L. Son but est d’accompagner la politique de promotion du pays à l’étranger.

Par ailleurs, toutes les institutions du pays devront s’adapter à cette nouvelle donne.

Les raisons d’une mesure de clarté

Si les Néerlandais ont abandonné en chemin le vocable “Hollande”, c’est d’abord parce que la persistance d’un double nom, pour parler de leur pays, pouvait contribuer à brouiller son image de marque et même son identité.

De ce point de vue, l’adoption officielle d’un seul logo contribuera sans doute à donner, notamment aux investisseurs potentiels et aux clients étrangers, une image plus claire des Pays-Bas. Ce qui ne peut qu’être profitable à l’économie néerlandaise.

La décision a été prise en fonction d’un autre enjeu économique. Un de ses objectifs déclarés est en effet de mieux répartir la fréquentation touristique dans le pays. En effet, ce sont, et de très loin, les deux provinces de Hollande, avec des villes comme Amsterdam, Rotterdam ou La Haye, qui attirent le plus de visiteurs.

En occultant le mot “Hollande”, les autorités espèrent noyer ces deux provinces très fréquentées dans un ensemble beaucoup plus vaste. Ne réduisant plus les Pays-Bas à la Hollande, les touristes seront peut-être amenés, peu à peu, à découvrir les charmes et les richesses d’autres provinces du pays, comme la Frise, la Gueldre ou le Limbourg.

1 commentaire

1 commentaire

  1. schwartz

    31 janvier 2020 at 11 h 57 min

    bonjour, donc on ne pourra plus dire les “hollandais” ou “hollandaises” non plus ? ce sera les néerlandais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre