Histoire

Quelle est l’origine de la baïonnette ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Associée aux combats dans les tranchées, la baïonnette a une histoire bien plus vieille qu’on ne pourrait le croire. En effet, cette arme très polyvalente est née au XVIe siècle, dans la ville de Bayonne alors capitale du Pays basque français.

La naissance d’une arme hybride

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, la vie dans le sud-ouest de la France est particulièrement agitée.

Secouée par la peste, les guerres de religion et la prise de la ville par le roi Charles Quint, Bayonne est, ainsi, tourmentée par des conflits qui menacent ses habitants.

Pour se défendre, les Bayonnais utilisent alors le mousquet (une arme à feu plutôt simpliste, (re)chargeable avec de la poudre noire).

Toutefois, une légende raconte qu’un jour – pendant des combats – les paysans bayonnais vinrent à manquer de poudre pour recharger leur mousquet.

Ne pouvant plus faire résonner le canon de son arme, un des combattants eut alors l’idée de planter le manche du couteau qu’il avait dans sa poche, à la pointe du mousquet qui ne pouvait plus retentir.

Le prototype de la baïonnette était né.

Corps à corps guerrier

Même si une arme similaire a pu être utilisée avant par des mousquetaires, ce sont bien les Bayonnais qui popularisent ce dispositif hybride.

Rien d’étonnant alors, à ce que la France du XVIIe siècle nomme le nouveau fusil en l’honneur de la ville de Bayonne.

Simple “système D” au départ, la baïonnette devient par ailleurs une arme de premier plan lorsqu’elle est adoptée massivement par l’armée française.

En effet, bien qu’étant une arme à feu honorable, le mousquet ne pouvait guère tirer plus d’une fois par minute. Ainsi, pour tenir l’ennemi à distance, le corps à corps avec une lame était vraiment l’option idoine pour les soldats du royaume.

Au cours des siècles suivants, le succès de la baïonnette ne se dément pas, l’arme hybride étant équipée par toutes les armées d’Europe. Ainsi, même au cours de la Première Guerre mondiale, celle-ci continue à être utilisée dans le cadre des affrontements qui ensanglantent les tranchées.

C’est donc l’arrivée des fusils automatiques (tirant de grandes rafales de balles en très peu de temps) qui fera des baïonnettes une arme obsolète… et un lointain témoin de l’ingéniosité bayonnaise.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre