Sciences

Quelle est l’hypothèse de “l’impact géant” ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Le scénario dit de l'”impact géant” est celui qui paraît le mieux expliquer la formation de la Lune et la nature des relations entretenues dès lors par la Terre avec son satellite. Les conséquences de cet “impact géant” sur l’apparition de la vie sur Terre seraient en tous cas décisives.

Une collision fondatrice

Les scientifiques s’accordent à penser que la Lune, telle que nous la connaissons, serait le fruit d’une collision entre une planète de la taille de Mars et la Terre.

Ce choc aurait eu lieu voilà près de quatre milliards et demi d’années, au tout début de l’histoire de la Terre. Le corps céleste qui l’aurait heurtée l’aurait fait à une très grande vitesse, de l’ordre de 40.000 kilomètres par heure.

La violence extrême du choc aurait détruit l’impacteur, nommé Theia, mais aussi une partie du manteau terrestre. Éjectés dans l’espace, et mis en orbite autour de la Terre, ces débris auraient fini par s’amalgamer, formant peu à peu la Lune.

Aussi convaincante soit-elle, cette hypothèse explique mal la composition très similaire de la Terre et de la Lune, dont la structure devrait comporter davantage de vestiges de l’impacteur auquel elle devrait en partie la vie.

Les effets de l’impact

Si la théorie de l'”impact géant” devait se révéler exacte en tous points, elle expliquerait en partie l’apparition de la vie sur notre planète.

Le choc aurait contribué à la formation d’un noyau terrestre plus massif et surtout composé de fer. Or, c’est ce noyau qui contribuerait à protéger la Terre de l’atteinte mortelle des vents solaires.

La densité de ce noyau aurait également favorisé l’apparition de phénomènes volcaniques. Ces éruptions auraient diffusé des quantités massives de gaz qui, à l’image du dioxyde carbone et du méthane, auraient permis, par un phénomène d’effet de serre, le réchauffement de la planète.

Ces gaz auraient été d’autant mieux retenus par la gravité terrestre que celle-ci aurait augmenté. En effet, la Terre, ajoutant une partie de l’impacteur à sa propre masse, serait devenue plus volumineuse. De par sa position, la Lune aurait également protégé la Terre du danger représenté par de nombreux astéroïdes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre