Sciences

Quelle différence y a t-il entre la chimie et l’alchimie ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Même si elles portent des noms voisins, la chimie et l’alchimie sont deux choses bien différentes. Chacune repose sur une conception spécifique du monde et de la matière. Malgré tout, ces deux disciplines ne sont pas complètement étrangères l’une à l’autre.

La chimie : une science expérimentale

Esquissée dès le XVIIe siècle, puis vraiment élaborée deux siècles plus tard, la chimie est une science exacte, fondée sur l’expérimentation.

Son objet principal est l’étude de la composition de la matière. Elle découvre qu’elle est composée de minuscules particules, appelées atomes. Les chimistes s’attachent donc à la formation et aux particularités des atomes.

Ils étudient également les liaisons qui peuvent se former entre les composants fondamentaux de la matière. La chimie observe aussi les transformations qui peuvent l’affecter. C’est l’occasion pour elle d’étudier de nombreuses réactions chimiques.

Un autre objectif de cette science a été de classer les principaux éléments chimiques dans un tableau ordonné, dans lequel chaque élément est placé en fonction de son numéro atomique.

L’alchimie : une quête spirituelle

Connue dès la plus haute Antiquité, notamment en Chine et dans les pays islamiques, l’alchimie se développe en Europe dès le XIIe siècle.

D’une certaine manière, l’alchimie peut être considérée comme une science, qui a permis, notamment, la mise au point de certains procédés, comme la distillation, ou l’isolation de substances comme l’éthanol.

À ce titre, elle est un précurseur de la chimie, à qui elle a également légué l’utilisation de certains instruments, comme la cornue.

Mais l’alchimiste poursuit en même temps une recherche philosophique et même spirituelle. Son but ultime, en effet, est la découverte de la pierre philosophale, qui lui permettrait de transmuer un métal vil, comme le plomb, en un métal aussi noble que l’or. Cette recherche était fondée en partie sur la croyance que les métaux étaient formés d’éléments composés.

C’est à la poursuite de ce grand œuvre que les alchimistes consacrent leur vie. Ils sont également à la recherche d’une médecine universelle, qui soignerait tous les maux dont souffre l’homme.

Les alchimistes croient enfin qu’il est possible de fabriquer un élixir de jouvence, qui prolongerait indéfiniment la vie humaine.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre