Sciences

Comment fonctionne un cadran lunaire ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont cherché à mesurer l’heure, notamment pour encadrer leurs activités quotidiennes. Pour cela, ils se sont servis de la lumière du Soleil, pour fabriquer des appareils spécifiques, appelés cadrans. Mais il existe également des cadrans lunaires, au fonctionnement spécifique.

Le principe du cadran lunaire

Pour mesurer le temps, un cadran solaire utilise l’ombre projetée par la lumière du Soleil. Comme son nom l’indique, le cadran lunaire fonctionne à partir de l’ombre créée par la lumière de la Lune.

Il ne s’agit pas d’une clarté provenant directement de l’astre, mais de la lumière du Soleil réfléchie par la Lune. Même si elle est beaucoup moins intense, cette luminosité est cependant suffisante pour produire une ombre visible.

Un cadran lunaire classique est pourvu d’une sorte de tige, ou gnomon, fixé sur une table graduée, indiquant les heures. C’est alors l’ombre, en se déplaçant, qui les indique.

Des difficultés d’interprétation

Pour interpréter les indications données par un cadran lunaire, il faut tenir compte de certains éléments.

Il faut d’abord prendre en considération le temps pris par un cycle lunaire, avec toutes les phases intermédiaires. En effet, selon que la Lune est dans son premier ou dernier quartier, elle est dite croissante ou décroissante. Ce cycle lunaire, appelé aussi lunaison, est le temps qui sépare deux nouvelles lunes. Il est d’un peu plus de 29 jours.

Aussi la Lune se lève-t-elle chaque jour environ 48 minutes plus tard. En dehors des périodes de pleine Lune, où l’ombre est plus nette, il faut donc tenir compte de ce décalage.

Même en l’intégrant dans le calcul de l’heure, on n’obtiendra pas une mesure d’une grande précision. Au mieux, il faut s’attendre à une marge d’erreur d’une demi-heure.

Il existe plusieurs sortes de cadrans lunaires, présentant des techniques un peu différentes de lecture de l’heure. Certains montrent une série de cercles correspondant aux diverses phases de la Lune, la lecture finale se faisant sur un arc de cercle indiquant l’heure en chiffres romains.

Il existe également des systèmes de conversion pour passer de l’heure solaire à l’heure lunaire.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre