Santé

Quel est le lien entre le tulle gras et le cinéma ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Louis et Auguste Lumière ne sont pas seulement de célèbres pionniers du cinéma, auteurs du premier film jamais tourné. Savant fécond, l’un des deux frères, Auguste, a donné au monde bien d’autres inventions, entre autres un nouveau genre de pansement, le tulle gras.

La recherche de pansements plus efficaces

Pendant que les frères Lumière continuent leurs travaux sur l’image et les appareils de prise de vue et de projection, l’un des deux, Auguste, s’intéresse également à la médecine et à la biologie.

Certaines de ses recherches portent sur le processus de cicatrisation des plaies, domaine déjà étudié par des praticiens renommés. Auguste Lumière décide de prendre leur suite et de compléter leurs recherches.

Pour mieux se rendre compte de la manière dont des blessures cicatrisent, dans des conditions précises, il en observe d’abord le processus chez des chiens.

La Première Guerre mondiale lui donnera l’occasion d’étendre ses observations aux hommes. Présent dans un hôpital de Lyon, durant l’hiver 1914-1915, il est consterné par les conditions dans lesquelles étaient soignés les blessés.

Déjà peu efficaces par eux-mêmes, les pansements secs qui étaient appliqués sur leurs plaies n’étaient changés qu’une fois par semaine.

La mise au point du tulle gras

Instruit par ces observations, Auguste Lumière va inventer, en 1915, un nouveau type de pansement, le tulle gras. Sa composition devait le rendre beaucoup plus efficace pour accélérer la cicatrisation des plaies ou des brûlures légères.

Le pansement imaginé par Auguste Lumière comprend en effet des gazes très fines, imprégnées de vaseline. Il s’y ajoute de l’huile d’olive et du baume du Pérou. Cette substance est produite à partir de la sève d’un arbre d’Amérique centrale.

Le baume du Pérou, connu aussi pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, agit contre l’infection et favorise la cicatrisation. Tel qu’il se présente, ce “Tulle gras lumière”, stérilisé à l’autoclave, a le grand avantage de ne pas adhérer à la plaie.

On considère que l’application de ce tulle gras diminue d’un tiers le temps de cicatrisation. Fort de ces avancées, Auguste Lumière poursuivra ses recherches médicales et contribuera à fixer les règles devant permettre de panser efficacement les plaies.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre