Sciences

Que sont les célèbres Manuscrits de la Mer Morte ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les Manuscrits de la Mer Morte, découverts à Qumran, en Cisjordanie, sont, à ce jour, les plus anciens documents que nous possédions sur la Bible hébraïque, ou Ancien Testament. Mais ces célèbres textes, difficiles à déchiffrer, n’ont pas encore révélé tous leurs secrets.

Une découverte fascinante

Découverts entre 1947 et 1956, dans une douzaine de grottes des environs de Qumran, dans la Cisjordanie actuelle, les Manuscrits de la Mer Morte ont bouleversé nos connaissances sur la Bible hébraïque et les conditions dans lesquelles elle a été rédigée.

Environ 970 manuscrits ont été mis au jour. Présentés sous forme de rouleaux, quelques-uns sont bien préservés, mais la plupart sont dispersés en une multitude de fragments, parfois minuscules.

De nombreux manuscrits sont donc très incomplets, sauf le grand rouleau d’Isaïe, qui offre l’intégralité de ce livre de la Bible Hébraïque. Ces documents sont écrits le plus souvent en hébreu, parfois en araméen ou en grec.

Les plus anciens manuscrits datent du IIIe siècle avant J.-C., les plus récents ayant été copiés au Ier siècle de notre ère.

Encore de nombreuses questions

La découverte des Manuscrits de la Mer Morte a soulevé de nombreuses questions, dont certaines sont encore sans réponse.

C’est le cas de l’attribution supposée de ces manuscrits aux Esséniens. Cette communauté monastique, retirée notamment dans la région désertique de Qumram, avait l’habitude d’entreposer ses écrits dans des grottes. Mais plusieurs indications, notamment dans les textes eux-mêmes, semblent contredire cette hypothèse.

Par ailleurs, on ignore si les manuscrits ont été rédigés sur place ou s’ils proviennent d’autres endroits. Certains spécialistes pensent qu’ils auraient pu se trouver dans les bibliothèques de Jérusalem. Devant la menace romaine, et le siège de la ville en 70 après J.-C., les documents auraient été mis à l’abri dans les grottes de Qumran.

Des recherches sur l’ADN des manuscrits semblent confirmer qu’ils viennent d’endroits différents. Elles montrent en effet que deux fragments d’un même manuscrit ont été écrits sur la peau de deux animaux différents. L’élevage des bovins n’étant pas pratiqué dans la région de Qumran, le morceau de manuscrit écrit sur une peau de bovidé ne pouvait pas en provenir.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre