Histoire

Que sont les “bombes rebondissantes” de l’Opération Chastise ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Grenade sous-marine, la bombe rebondissante a surtout été utilisée durant la Seconde Guerre mondiale.
Inventée par Barnes Wallis, un ingénieur britannique, cette arme a notamment été employée durant l’opération Chastise, un raid mené contre des barrages de la vallée de la Ruhr.

Une bombe à longue portée

Avant d’être produite par le fabricant anglais d’équipement militaire Vickers-Armstrong, la bombe rebondissante avait déjà été conceptualisée par quelques ingénieurs militaires de renom.

Ainsi, Vauban avait-il mis au point une arme dont le principe était similaire. Nommé “tir de ricochet”, ce missile était censé détruire – de manière simultanée – plusieurs canons sur la même place forte qui était visée.

Dans le sillage de l’ingénieur français, le Britannique Barnes Wallis commença à plancher sur un tel projet en 1941, en pleine Seconde Guerre mondiale. Pour l’aider dans ses travaux, il disposait de rapports de la Royal Navy, décrivant les trajectoires de boulets de canon qui rebondissaient sur la mer (comme le ricochet d’un galet sur l’eau), après avoir été tirés.

De cette manière, la portée des missiles s’en retrouvait augmentée, ce qui était très utile pour l’artillerie de défense des ports.

Une invention couronnée de succès

Après avoir rédigé un document intitulé “Spherical bomb – Surface torpedo” (“Bombe sphérique – Torpille de surface”, en français), en avril 1942, Wallis avance dans son projet même s’il omet encore de mentionner une manœuvre fondamentale de son futur dispositif : pour fonctionner la bombe rebondissante doit être mise en rotation avant le largage.

Conçue pour couler les navires de guerres, la Highball sera finalement employée pour détruire des barrages allemands. Protégés par des filets placés en hauteur, ceux-ci étaient – en effet – mis à l’abri de torpilles classiques.

La bombe rebondissante, néanmoins, pouvait – après avoir été larguée en basse altitude – ricocher sur l’eau, avant d’être stoppée par le barrage. Une fois placée sous l’eau, celle-ci n’avait plus qu’à exploser pour endommager le barrage.

Ainsi, c’est de cette manière qu’avec beaucoup de moins de matériel militaire de prévu, la Royal Air Force parvint à mener à bien l’opération Chastise (17 mai 1943), en détruisant les fortifications allemandes, au moyen de ces Dam-Busters (“briseurs de barrages”).

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre