Santé

Prendre la température du cerveau pour dater la mort

cerveau

S'abonner au podcast
Cette nouvelle méthode  actuellement en test à l’institut de médecine légale de Strasbourg s’appelle “Death oclock”. Elle permet de calculer l’heure exacte de la mort d’une personne en prenant la température de son cerveau. Elle pourrait être particulièrement utile pour les morts qui ont eu lieu dans les 24 heures précédentes.

Jusqu’à aujourd’hui les médecins légistes utilisaient la technique de la prise de température rectale par thermomètre électronique. Mais les données obtenues sont approximatives.

Le “Death oclock” est quant à elle une technique thermométrique qui utilise les ultrasons, mesure la température au centre du cerveau et ce de manière non invasive. Pour réaliser la mesure on met sur la tête du mort un casque pendant environ une demi-heure. Les chercheurs ont fait les premiers tests dans un hôpital sur des personnes dont l’heure de du décès étaient connue avec précision. Résultat, la marge d’erreur de la machine est d’un quart d’heure.

Il faut savoir que quand un individu meurt sa température corporelle chute rapidement. Le maintien de l’homéostasie, c’est-à-dire la capacité de maintenir constant l’ensemble des paramètres du corps, comprend la température. Cette capacité disparait avec le décès. Ainsi la température du corps va progressivement atteindre la température ambiante. En France, cela va signifier le plus souvent un refroidissement.

La chute de température se fait au rythme suivant : environ 1 degré Celsius par heure, avec pour limite la température du milieu dans lequel le corps se trouve. La température de la peau s’alignera sur la température ambiante à peu près 8 à 12 heures après le décès. En revanche, la température intérieure du corps mettra davantage de temps, 2 à 3 fois plus.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre