Santé

Prendre l’avion est-il risqué en période de coronavirus ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Avec le COVID-19, ce qui nous semblait – jadis – on ne peut plus anodin est désormais source de tracas.
Parmi les interrogations les plus répandues se trouve, sans surprise, celle de la promiscuité dans les transports. Il faut dire que le risque de contamination à bord d’un avion, par exemple, n’est pas à prendre à la légère.

Un peu d’air pur

Avec le déconfinement et l’arrivée des beaux jours, les citoyens de nombreux pays du monde trépignent d’impatience à l’idée de changer d’air.

Le changement d’air… c’est justement la problématique qui se pose dans le cadre de voyages en avion.

En effet, en étant enfermés – pendant parfois des dizaines d’heures – aux côtés d’autres personnes (avec une certaine promiscuité), les passagers de vols aériens peuvent craindre certains risques de contamination.

Heureusement, cependant, la qualité de l’air respiré dans un avion atteint – depuis bien avant l’épidémie de coronavirus – un niveau optimal.

Ne pouvant pas autoriser l’ouverture des hublots en haute altitude, les engins de constructeurs comme Airbus ou Boeing, sont en effet pourvus d’un système de filtrage qui renouvelle l’air ambiant à un niveau “80 fois supérieur à ce dont un humain a besoin” pour rester en bonne santé.

Virus non-acceptés à bord

En utilisant des filtres de type HEPA (High-Efficiency Particulate Air signifiant), les avions modernes proposent un air aussi pur que celui traité dans les blocs opératoires des hôpitaux.

Ainsi, de cette manière, l’air des cabines passe par des filtres efficaces “à 99,99 % contre les bactéries et les virus” (comme le précise une brochure destinée aux personnels d’Air France, durant la pandémie).

De même, l’air suit un parcours bien particulier de sorte à ce que les personnes d’une même cabine ne respirent pas toutes les mêmes “bouffées”.

Pour le reste, les compagnies s’engagent à fournir gratuitement du gel hydroalcoolique, ainsi que des masques de protection (qu’il est obligatoire de porter pendant tout le vol), tandis que les cabines sont régulièrement désinfectées par des agents d’entretien, entre chaque voyage.

Il ne vous reste plus qu’à respecter les gestes barrières et tout devrait bien se passer !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre