Tech/Science

Quelle est la première victime du changement climatique ?

victime changement climatique

S'abonner au podcast
Dans le monde animal c’est un petit rongeur nommé Melomys rubicola qui vivait sur une île au large de l’Australie depuis 1845. Ce serait lui, le premier mammifère ayant disparu de la planète Terre en raison du changement climatique.

En 2009, un pêcheur en a vu un pour la dernière fois à Bramble Cay, une minuscule île à l’est du détroit de Torrès, entre l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. En 1978, il y en avait encore plusieurs centaines. En 1998, 93 dont 42 animaux capturés. En 2002 et 2004 les scientifiques ne purent en capturer qu’une dizaine.

Or ce phénomène de diminution du nombre d’individus accompagne depuis 1998 le fait suivant : la superficie de la partie de l’île qui se trouve au-dessus du niveau de la marée haute diminue. Elle est passée de 4 à 2,5 hectares et la végétation qui s’y trouve a également beaucoup diminué. Résultat : les rongeurs ont perdu 97 % de leur habitat naturel.

En 2004 des scientifiques australiens s’y sont rendus pour tenter de recenser une nouvelle fois la population. Pour se faire ils ont placé 60 caméras de nuit et deux heures de recherches intenses de jour. Résultat : aucune trace de l’animal.

Le Melomys rubicola  serait donc bien le premier mammifère à avoir disparu à cause du changement climatique causé en grande partie par l’Homme. Pour les chercheurs, la raison de cette disparition est très certainement due à l’inondation des zones de basse altitude, ce qui a provoqué la disparition de l’habitat et par voie de conséquence la mortalité de l’espèce.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre