Voyage

Pourquoi l’Utah a pour symbole officiel une arme ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Chaque État américain a ses symboles. Celui que vient d’adopter l’Utah, une arme à feu, vient en rejoindre d’autres. Mais c’est le premier État à hisser un pistolet au rang d’arme à feu officielle. Ce choix divise l’opinion publique.

Une arme à l’honneur

L’Utah comptait déjà, parmi ses symboles, un animal préhistorique, une cerise ou encore une mouette. En y rajoutant une arme à feu, l’État se donne une image moins pacifique. D’autant que ce revolver est promu au rang d’arme à feu d’État. C’est la première fois qu’une arme connaît un tel honneur.

Il s’agit de l’une des plus célèbres du pays, le Browning modèle 1911, ou M1911. On le doit à l’un des plus fameux armuriers du pays, John Moses Browning. Né à Ogden, dans l’Utah, l’industriel est donc un enfant du pays.

C’est pour rendre hommage au concepteur d’une arme qui équipa l’armée américaine jusqu’en 1985 que le M1911 a été choisi comme emblème de l’Utah.

Sans doute ce choix ne peut-il que convenir à la population d’un État qui ne cesse de s’armer et où des enseignants suivent avec assiduité une formation au maniement des armes.

Une décision qui n’est pas approuvée par tous

Dans un pays où le port d’une arme fait partie des droits fondamentaux, et où la pression du lobby des armes à feu est très forte, la décision est probablement approuvée par la majorité de la population.

Mais elle ne fait pas pour autant l’unanimité, notamment dans la classe politique locale. Si certains membres de la Chambre des représentants voient dans ce revolver un symbole de la défense de la liberté, d’autres déplorent le caractère clivant d’un tel symbole.

Certains articles, dans la presse, regrettent que l’Utah devienne associé à une arme à feu, dont la raison d’être est de donner la mort.

Il n’est pas jusqu’au descendant même de John Browning qui ne dénonce le rôle néfaste des armes à feu dans la prolifération d’attentats subis chaque année par les États-Unis. Il se serait sans doute rangé à l’avis de ce journal, qui conseillait plutôt d’ériger une statue à la mémoire de Browning.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre