Histoire

Pourquoi l’hôtel de ville de Paris a-t-il été incendié ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Refusant de reconnaître l’Assemblée monarchiste, qui venait d’être élue, et désirant poursuivre le combat contre l’Allemagne, la Commune de Paris est proclamée le 18 mars 1871. Au cours de la Semaine sanglante, du 21 au 28 mai 1871, qui marqua sa fin tragique, plusieurs incendies, dont celui de l’Hôtel de ville, furent allumés par les communards.

Paris en flammes

Durant la Semaine sanglante, de nombreux incendies se déclarent dans la capitale. Certains sont dus aux bombardements des Versaillais, qui assiègent la Commune, d’autres sont l’œuvre délibérée des communards.

Des monuments prestigieux, comme le palais des Tuileries ou le ministère des finances, partent en fumée. C’est dans ce contexte que les communards mettent le feu à l’Hôtel de ville le 24 mai. Le bâtiment, tel qu’il se présentait alors, avait été achevé au début du XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIII.

Les flammes détruisent une grande partie de l’édifice. Seule la façade donnant sur la place est encore debout. De précieuses archives, comme celles de l’état civil ou de l’octroi, ainsi que la bibliothèque, sont consumées par l’incendie. De 1874 à 1882, l’Hôtel de ville sera entièrement reconstruit.

Pourquoi ces incendies?

Les incendies allumés par les communards, dont celui de l’Hôtel de ville, avaient deux buts principaux.

Le premier était un objectif stratégique. Le feu lui-même, et les ruines qu’il provoquait, devaient entraver la progression de l’armée versaillaise. Cette tactique relevait, tout comme l’érection des barricades, de la guerre de rue imposée par le terrain.

En bombardant Paris à boulets rouges, les Versaillais avaient d’ailleurs les mêmes intentions. Mais, pour les communards, les incendies avaient une autre fonction, plus symbolique.

En mettant le feu à l’Hôtel de ville ou au palais des Tuileries, il s’agissait de détruire tous les symboles d’un pouvoir détesté.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre