Histoire

Pourquoi les immeubles haussmanniens ont-ils un balcon au 2ème étage ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les immeubles haussmanniens font incontestablement partie du patrimoine urbain de la “Ville Lumière”. Une de leurs curiosités est néanmoins décelable par les yeux des citadins les plus attentifs.
En effet, ces fameux édifices ont tous un balcon au 2ème étage. Pour quelles raisons ?

Un cahier des charges

Sans ses immeubles haussmanniens, Paris perdrait certainement une partie de son cachet.
Toutefois, si beaucoup de Parisiens les admirent, peu sont ceux qui connaissent tous les secrets de ces prestigieux édifices.

D’ailleurs, aviez-vous remarqué que tous les immeubles haussmanniens avaient un balcon aux 2ème et 5ème étages ?

Cela n’a rien d’un hasard.

En effet, des règles précises ont bel et bien été édictées, en son temps, par le baron Haussmann ; le préfet de la Seine à l’origine des grandes transformations qu’a connues Paris dans la seconde moitié du XIXème siècle.

Le reflet de la division sociale

Véritable réformateur de l’architecture urbaine francilienne, le baron Georges Eugène Haussmann a déployé un projet qui a concerné aussi bien le cœur historique de la capitale française que ses quartiers extérieurs.

Ainsi, qu’il s’agisse des rues, des boulevards, des égouts, des espaces verts ou – bien sûr – du mobilier urbain, nombreux sont les éléments architecturaux à porter la signature du haut fonctionnaire français.

Mais pour le baron, rien n’était laissé au hasard.
Dès 1859, par exemple, Haussmann fait monter les façades jusqu’à 20 mètres de hauteur dans les rues de 20 mètres de largeur qui étaient en train d’être aménagées.

Les immeubles, quant à eux, étaient pour la plupart pourvus de balcons situés au niveau du deuxième et du cinquième étage.

Le motif de cette décision était simple : les nouveaux bâtiments étaient censés être occupés par quatre catégories socio-professionnelles distinctes (réparties sur six étages).

Le rez-de-chaussée était alors réservé aux commerces, tandis que le premier étage étaitconçu pour loger les commerçants.

Le deuxième étage, par contre, était attribué aux familles les plus riches (qui bénéficiaient, de ce cette manière, d’un bon compromis entre le calme et l’accessibilité à leur appartement).

Enfin, les autres étages accueillaient des familles plus modestes.
Parmi ces appartements, seuls ceux du cinquième étage bénéficiaient également d’un balcon (placé en vue d’harmoniser l’apparence de la façade).

Une petite consolation pour les familles moins aisées.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre