Sciences

Pourquoi les loutres jonglent avec des cailloux ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les spécialistes avaient déjà remarqué que les loutres aimaient jongler avec des cailloux. Mais ils ne pouvaient expliquer un tel comportement. Pour mieux le comprendre, des zoologistes ont longuement observé ces animaux, les soumettant à certains tests.

Une forme d’apprentissage ?

Durant plus de dix heures, des zoologistes anglais ont observé quelques dizaines de loutres, appartenant à deux espèces différentes. Il s’agissait d’animaux en captivité. De leur poste d’observation, ils ont vu certaines de ces loutres jongler avec des cailloux. Certaines les roulaient sur leur corps ou les apportaient dans un endroit précis. D’autres animaux les laissaient même dans leur gueule.

Mais toutes les loutres n’avaient pas le même comportement. L’équipe de zoologistes s’est en effet rendu compte que les jeunes loutres avaient plus tendance à lancer les cailloux et à les rattraper. Ce comportement serait alors une forme d’apprentissage, permettant aux animaux de mieux coordonner leurs mouvements.

Mais les chercheurs se sont aperçus que les loutres plus âgées s’adonnent aussi au jonglage. Ils pensent qu’il s’agirait, pour ces animaux, de maintenir leurs capacités. De telles suppositions ne sont cependant que des hypothèses, qui doivent être confirmées par des études plus approfondies.

Quant aux loutres en âge de se reproduire, elles semblent trop occupées par leurs petits pour jouer avec des cailloux.

Des loutres affamées

Une autre piste vaudrait d’être explorée. En effet, l’équipe de zoologistes a pu faire une autre observation intéressante. Ils ont remarqué que les loutres jonglaient davantage avec les cailloux quand elles avaient faim.

Plus les animaux attendaient leur nourriture longtemps, plus ils semblaient adopter ce comportement. Ne serait-ce pas pour eux une façon de reproduire, avec des cailloux, les gestes nécessités par leur alimentation? Cette manipulation des pierres imiterait ainsi la manière dont les loutres s’y prennent pour manger des mollusques.

Par ailleurs, les chercheurs ont cherché à mesurer l’habileté des loutres à récupérer leur nourriture. C’est ainsi que, par exemple, des aliments ont été cachés dans des trous pratiqués dans des balles de tennis.

Or, les loutres jongleuses ne se sont pas montrées plus aptes que leurs congénères plus placides à atteindre la nourriture ainsi dissimulée. Quant aux loutres sauvages, leur vélocité et leurs habitudes les rendent difficiles à observer. Il serait pourtant intéressant de comparer leur comportement avec celui des animaux en captivité.

Certains spécialistes pensent d’ailleurs que le stress généré par la captivité pourrait dissuader ces animaux de se livrer à leurs espiègles jongleries.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre