Santé

Pourquoi les femmes supportent-elles moins bien l’alcool ?

Abonnez-vous au podcast « Choses à Savoir Santé » pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
D’une manière générale, les femmes sont plus sensibles à l’alcool que les hommes. Il a sur elles un effet plus rapide et plus durable. Comment peut-on expliquer une telle différence?

L’organisme féminin plus sensible à l’alcool

Cette sensibilité particulière à l’alcool, chez les femmes, s’explique de diverses manières. En premier lieu, leur organisme présente davantage de graisse et moins d’eau. Or, l’alcool est moins absorbé par les tissus adipeux que par l’eau. De ce fait, une plus grande quantité d’alcool passe dans le sang.

Par ailleurs, le foie des femmes est plus petit. Aussi le processus d’élimination de l’alcool, qui est, pour l’essentiel, l’œuvre de cet organe, est-il plus limité. Il l’est d’autant plus que les femmes produisent en moindre quantité une enzyme spécifique, qui contribue à la dégradation de l’alcool.

Il semble aussi que le cycle menstruel ne soit pas sans influence, notamment dans certaines de ses phases, sur la présence d’alcool dans le sang. Enfin les femmes sont, en règle générale, plus petites et moins lourdes que les hommes. Or, plus une personne est lourde, plus son organisme contient d’eau, dans laquelle l’alcool se résorbe.

Bien entendu, les effets de l’alcool ne se font pas sentir de la même manière chez toutes les femmes. Pour en mesurer la portée, d’autres paramètres, comme le poids, les habitudes de consommation ou encore la prise de médicaments sont à prendre en compte.

L’alcool plus nocif pour les femmes

C’est parce que la constitution des femmes les expose davantage aux effets de l’alcool qu’ils produisent souvent des conséquences plus graves.

C’est ainsi que le plus faible volume de leur foie explique qu’en cas de consommation excessive d’alcool des troubles de santé se manifestent de manière plus précoce. Les risques de développer un cancer du sein, par exemple, semblent plus importants chez une femme qui boit de l’alcool, même sans excès.

De même, les atteintes cérébrales dues à l’alcool apparaîtraient plus vite chez les femmes. Des examens d’imagerie médicale l’ont démontré. C’est aussi le cas de certains tests, qui semblent indiquer que l’alcool réduirait plus rapidement les capacités cognitives des femmes que celles des hommes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre