Culture G.

Pourquoi les éoliennes ont trois pales ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Vous l’avez peut-être remarqué, la majorité des éoliennes sont dites “tripales”, ce qui signifie qu’elles présentent trois pales. Mais pourquoi trois et non pas deux ou quatre ou cinq ?

Ce nombre est un compromis. Un compromis entre d’une part le rendement de l’éolienne, c’est à dire la quantité d’électricité qu’elle est capable de produire et d’autre part, ses contraintes de fonctionnement et son coût.

Attardons-nous sur les contraintes d’ordre technique. Si on ne place que deux pales sur une éolienne, la différence des forces que subit celle du haut et celle du bas est trop importante car la vitesse du vent augmente avec l’altitude. Le vent est en effet freiné par les obstacles du sol comme les arbres ou les maisons. Ainsi la force exercée par le vent au niveau de la pale la plus haute est plus importante qu’au niveau de celle la plus basse. Cette différence va générer une torsion au niveau de l’axe du rotor. Donc l’éolienne s’usera vite.

Pour lutter contre ce phénomène il faut multiplier le nombre de pales et en disposer en nombre impair, pour qu’il n’y ait pas de pale en directe opposition verticale. De plus cela a pour avantage de réduire les vibrations et donc le bruit produit par l’éolienne.

Mais attention ! Il ne faut pas non plus en mettre trop. Car chaque pale produit des turbulences. Des turbulences qui gênent la pale d’après. Ce qui a une double conséquence: limiter la vitesse de rotation de l’éolienne et réduire la production en électricité de l’ensemble.

De plus, une pale supplémentaire n’a pas un coût négligeable. Augmenter le nombre de pale signifie augmenter grandement le prix de l’éolienne.

Enfin plus il y a de pales plus la plus grande prise au vent de l’éolienne est grande, ce qui en interdit le fonctionnement par jour de grand vent.

Donc vous l’avez compris, trois pales est le meilleur compromis entre coût, fiabilité, rendement, et nuisance sonore.

Précisons pour conclure que ce que nous venons de dire vaut pour nos zones tempérés. En effetpar exemple en milieu cyclonique, des éoliennes bipales peuvent être préférées car plus légères elles supportent mieux les vents violents.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre