Culture G.

Pourquoi les chiens St Bernard ont un tonnelet d’alcool autour du cou ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Vous connaissez certainement le St Bernard. Il s’agit de cette race de grands chiens de montagne, souvent dressés comme chiens de recherche en avalanche.

Vous avez aussi certainement en tête la représentation classique qui en est faite. En effet l’imaginaire populaire les affuble d’un tonnelet d’alcool, du schnaps, de l’eau de vie, du vin chaud ou du whisky, autour du cou. Sa justification ? Ainsi équipé, le chien fournirait à la victime d’une avalanche de quoi se revigorer.

Qu’en est-il ?

Ce qui est vrai est que la devise du Saint-Bernard est bien “Noblesse, dévouement et sacrifice”. Et qu’il s’agit d’un chien intelligent qui peut être utilisé pour sauver des vies en montagne.

Par contre il semble que cet animal n’ait jamais porté au cou un tel tonnelet d’alcool en opération de sauvetage. On l’a cru et on le croit encore car des tableaux ont été peints représentant ainsi ces chiens.

C’est principalement le cas des oeuvres du peintre animalier Edwin Landseer qui réalisa en 1820 un tableau, représentant pour la première fois un Saint-Bernard portant au cou, un petit tonneau. Ce tableau se nomme “Chiens à la rescousse d’un voyageur”. Quel était le contexte ?

Une vingtaine d’années auparavant, en 1800, l’armée napoléonienne qui comptait 46000 hommes passent par le col Grand-Saint-Bernard. 6000 soldats atteignent le col quotidiennement. Les chanoines de l’Hospice du Grand-Saint-Bernard qui les accueillent sont débordés et se font aider par des chiens, des St Bernard, pour apporter des vivres aux militaires.

Les journaux de l’époque ont raconté ces faits. Le peintre Landseer a dû lire ces articles et s’en est inspiré pour son tableau. Et depuis, le petit tonneau de boisson au cou est indissociable des St Bernard.

Pourtant les chiens qui accompagnaient des chanoines dans des missions de sauvetage ou de secours, ceux là même qui ont été représentés sur cette peinture, ne portaient pas de tonnelets. Cela les aura bien trop alourdis.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre