Santé

Pourquoi le stress fait-il transpirer ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Passer un examen, faire un exposé en public ou s’allonger sur le fauteuil du dentiste, autant d’occasions qui peuvent se traduire par une transpiration excessive. Peu agréable, cette manifestation est en fait une réaction naturelle de l’organisme, pour nous permettre de faire face à des situations difficiles dans les meilleures conditions.

Une réaction qui nous échappe

Malgré tous nos efforts, nous ne pouvons pas empêcher notre corps de transpirer de façon excessive. Cette manifestation échappe en effet à notre vigilance.

En effet, elle dépend d’un système nerveux autonome, qui contrôle le mécanisme de certaines fonctions automatiques, comme la digestion, la respiration ou la sudation.

C’est pour faire face à des situations stressantes que ce système nerveux libère dans l’organisme des hormones comme l’adrénaline ou la dopamine. Entre autres effets, ce mécanisme tend à augmenter la production des glandes sudoripares, responsables de la sudation.

Un mécanisme de défense

Cette transpiration excessive fait également partie des réactions qui permettent à l’organisme de faire face plus efficacement à un danger.

Ces mécanismes de défense ont été élaborés par les premiers humains, confrontés à des périls. Puis, ils ont fini par s’intégrer au patrimoine génétique de l’humanité et ont fini par devenir spontanés.

C’est ainsi que, face à une menace, nous pouvons avoir le réflexe de fuir le plus vite possible. La libération d’adrénaline ou de dopamine nous y aide, en augmentant le rythme cardiaque. Mieux pourvus en oxygène, les muscles de nos jambes pourront dès lors soutenir une course plus rapide.

D’autres éléments, comme le glucose, libérés à leur tour dans l’organisme, donnent plus de vigueur à la masse musculaire et rendent le cerveau mieux à même d’analyser tous les paramètres de la situation.

Toute cette énergie musculaire fait cependant augmenter la température de notre corps. Et c’est là que cette sudation, que nous jugeons excessive, vient en quelque sorte éviter la surchauffe.

Pour éviter que la température ne grimpe au-delà des 37 degrés tolérés par l’organisme, la transpiration, plus abondante, rafraîchit l’organisme. Pour autant, ce phénomène de sudation excessive ne concerne pas tout le monde. Certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre