Santé

Le stress donne-t-il vraiment des cheveux blancs ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Il est courant de penser que le stress provoque l’apparition des chevaux blancs, mais est-ce que cette croyance est étayée par des faits scientifiques ? Une étude récente vient de lever le voile sur ce mystère.

Les mélanines constituent un ensemble de pigments biologiques responsables de la coloration de la peau mais également des cheveux. Ces molécules sont produites par les mélanocytes. Avec l’âge, ces cellules se raréfient, avec pour conséquence un blanchissement des cheveux, un phénomène appelé la canitie.

Dans le passé, les scientifiques avaient essayé de trouver un lien possible entre stress et le blanchissement des cheveux. Deux axes principaux avaient été explorés. Un groupe de chercheurs avait émis l’hypothèse qu’une réponse immunitaire trop importante en réponse au stress était responsable des cheveux blancs. Une autre voie de recherche impliquait un rôle possible du cortisol, l’hormone du stress. Mais ces hypothèses n’avaient jamais été étayées par des preuves scientifiques.

Le 22 janvier dernier, la prestigieuse revue Nature a publié les travaux de chercheurs des universités de São Paulo et Harvard. Ces scientifiques ont étudié l’influence du stress chez les souris. Leur expérience a mis en évidence une augmentation de la dégradation des mélanocytes localisés à la base des follicules pileux. Ces cellules ne peuvent pas se régénérer indéfiniment. Aussi, l’apparition des cheveux blancs est un phénomène irréversible même après l’arrêt du stress.

L’étude a montré le rôle important du système nerveux sympathique dans l’apparition des cheveux blancs. Sous l’influence d’un stress, une hormone, la noradrénaline va être sécrétée et va induire différents stimuli pour protéger l’organisme. Le rythme respiratoire et les pulsations cardiaques vont augmenter. Cette modification physiologique est essentielle pour accroître l’apport d’oxygène aux tissus pour maintenir un niveau d’éveil élevé. Une plus grande vigilance permet de se prémunir du danger. Mais la noradrénaline a un autre effet, elle va stimuler la transformation des cellules souches de mélanocytes en cellules actives. Au bout d’un certain temps, le stock de cellules souches va s’épuiser et la mélanine ne pourra plus être produite pour colorer le cheveu.

Le responsable de cette étude, Ya-Chieh Hsu souhaite poursuivre cette étude afin de trouver un traitement pour stopper l’apparition des cheveux blancs. En attendant pour éviter de se faire des cheveux blancs, il est souhaitable d’éviter toute situation stressante.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre