Sciences

Pourquoi le napalm est-il aussi destructeur ?

napalm

S'abonner au podcast
Le napalm fut inventé en 1942 à l’université Harvard pour être utilisé dans des bombes et des lance-flammes. Il s’agit donc d’une véritable arme qui met le feu en explosant et qui est composée d’essence gélifiée.

Sa caractéristique particulièrement atroce est qu’il colle aux objets et aux personnes. Si atroce qu’en 1980, son usage contre les civils a été interdit par une convention des Nations unies. Les États-Unis  n’ont pas signé cette convention, mais ont affirmé avoir détruit leur arsenal en 2001.

Mais il fut utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale par les Alliés sur certaines villes allemandes et japonaises. Les États-Unis y ont également eut recours au Viêt-Nam.

Sur les corps le napalm cause de graves brûlures. Sa texture de gel colle à la peau et brûle jusqu’à l’os sans qu’il soit possible d’arrêter la combustion. Combiné au phosphore blanc, ce qui est souvent le cas, ses effets sont démultipliés. C’est lui qui s’enflamme d’abord en laissant une traînée blanche, puis c’est au tour du napalm de prendre feu, en formant une grosse boule de feu de plusieurs mètres de haut.

Parmi les très nombreuses victimes du napalm la plus célèbre est cette  petite fille prise en photo par Nick Ut il y a 40 ans, Kim Phuc. Le 8 juin 1972, Kim Phuc à 9 ans elle court nue et terrorisée, fuyant son village après un raid américain ayant justement lancé des bombes de napalm. Aujourd’hui, à 52 ans elle est devenue ambassadrice de la paix pour l’UNESCO. Brûlée sur un tiers du corps elle tente encore de soigner ses blessures.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre