Histoire

Pourquoi le Général De Gaulle a adopté la Croix de Lorraine ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Couramment associée aux Général de Gaulle, la croix de Lorraine est le symbole de la Résistance française durant la Seconde Guerre mondiale. Si ses origines remontent aux premières églises chrétiennes, c’est un ensemble de critères qui ont mené à son adoption par les forces de la France libre.

La recherche d’un symbole

Signé le 22 juin 1940, un armistice officialise la fin du conflit armé opposant la République française à l’Allemagne nazie. Désormais officiellement occupé par son voisin germanique, L’État français est géré par le gouvernement de Philippe Pétain, basé à Vichy.

Toutefois, des Français refusent cette abdication. Parmi eux, le Général Charles de Gaulle s’est déjà exilé en Angleterre et a diffusé un appel le 18 juin de la même année (activement recherché, il sera même condamné à mort le 2 août 1940 par le régime de Vichy).

Appelant à la résistance pour libérer le pays, le militaire tâche d’organiser- depuis l’étranger – un embryon de mouvement de libération nationale.

Petit à petit, après avoir trouvé des personnes de confiance, la question d’un signe distinctif, censé contrebalancer la croix gammée nazie, traverse l’esprit du Général.

C’est à l’issue d’une réunion organisée en compagnie de l’amiral (et prêtre) Georges Thierry d’Argenlieu et du vice-amiral Émile Muselier que parvient une proposition intéressante.

Inspiré par la culture de son père – originaire de Lorraine – le vice-amiral suggère d’utiliser la croix de Lorraine : un symbole chrétien figurant sur les armoiries de la région depuis le XVe siècle (et présent comme insigne du 507ème régiment de chars commandé par de Gaulle, entre 1937 et 1939).

De par sa connotation religieuse et son aura symbolique, l’idée séduit immédiatement le Général de Gaule et le prêtre d’Argenlieu qui l’acceptent alors sans hésiter.

Un marqueur fort

La croix de Lorraine devient, par décret, le signe officiel des Forces navales françaises libres (2 juillet 1940).
Les vaisseaux de guerre et de commerce sont, ainsi, tenus de porter à la proue une croix de Lorraine rouge centrée sur un pavillon carré bleu.

Charles de Gaulle, quant à lui, épingle une croix de Lorraine sur son uniforme, afin de se distinguer comme chef de la Résistance face à l’envahisseur nazi.

À la fin de la guerre, l’insigne est repris sur les médailles que reçoivent les Compagnons de l’Ordre de la Libération (la face avant comportant un glaive surchargé d’une croix de Lorraine, tandis que le revers est gravé de la devise “Patriam servando victoriam tulit”, signifiant “En servant la patrie il a apporté la victoire”).

Dès lors teintée d’un prestige nouveau, la croix de Lorraine devient finalement le symbole d’une France irréductible. En ce sens, un modèle haut de 40 mètres est érigé à Colombey-les-Deux-Eglises, village où Charles de Gaulle a rendu l’âme.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre