Voyage

Pourquoi le durian est interdit dans le métro de Singapour ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Le durian est un fruit très consommé en Asie du Sud-Est, et notamment en Thaïlande. Sa chair est très goûtée, des hommes comme des animaux. Cependant, l’odeur de ce fruit est si désagréable qu’il est interdit dans plusieurs lieux publics.

Un fruit apprécié…

Originaire d’Indonésie et de Malaisie, le durian est cultivé dans ces pays, ainsi qu’en Thaïlande. C’est ce dernier pays qui est le principal producteur du fruit.

Il est consommé dans d’autres pays d’Asie, comme la Chine, Singapour ou Taïwan. Les Australiens l’apprécient également. D’une taille comparable à celle de l’ananas, le durian est porté par de grands arbres, aux feuilles caractéristiques.

Le fruit, couvert d’épines, est de couleur verdâtre. La consistance en est onctueuse, voire un peu gluante. Sa saveur est très appréciée des connaisseurs, mais difficile à définir. Certains la comparent au goût d’une crème anglaise, d’autres évoquent le fromage ou même certaines liqueurs.

Le durian est utilisé dans la cuisine locale, servant de base à des plats et desserts très appréciés.

…Mais à l’odeur repoussante

Si, de l’avis général, le durian est un fruit délicieux, son odeur est presque insoutenable. Pour la décrire, chacun y va de sa comparaison. Pour l’un, cette odeur fait penser à celle des œufs pourris, pour un autre elle est comparable au remugle des égouts ou au sillage nauséabond laissé derrière lui par le putois.

Et cette odeur pestilentielle, très tenace, se détecte de loin. Certains animaux, qui sont friands de ce fruit, la sentent à plus d’un kilomètre.

De nombreuses personnes étant incommodées par cette odeur, certaines villes, comme Singapour, ont pris des mesures. Elles ont tout simplement interdit aux passagers du métro de transporter des durians.

Le fruit est d’ailleurs proscrit, pour les mêmes raisons, dans d’autres lieux publics, comme les hôtels. Les scientifiques ont voulu savoir pourquoi ce fruit dégageait une telle odeur. Des études très poussées ont été menées dans ce but.

Elles n’ont cependant pas permis d’isoler le ou les composants à l’origine de ces effluves désagréables. Ils n’empêcheront pas ce fruit banni de l’espace public de connaître encore de beaux jours.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre