Sciences

Pourquoi la malbouffe fait-elle envie ?

malb

S'abonner au podcast
Nous savons tous que les hamburgers, le Coca ou encore les chips sont mauvais pour notre santé. Pourtant nous continuons d’en manger et d’en boire. Comment l’expliquer ?

Le fonctionnement de notre cerveau joue ici un rôle central. Ces aliments, gras et sucrés, activent en effet la production d’un neurotransmetteur spécifique, qui provoque une sensation de plaisir. Première explication.

Ensuite ces aliments contrarient la sensation de satiété. D’abord parce que, pauvres en protéines, ils ne calment pas vraiment la faim. Et puis ils perturbent l’impression de rassasiement ressentie quand on consomme un aliment. Cela permettrait, au bout d’un certain temps, de passer à un autre. Cette sensation serait ainsi amoindrie avec les aliments de la malbouffe.

Enfin le sucre qu’ils contiennent aiguise notre appétit.

Pour faire simple, à la fois grasse et sucrée, cette nourriture agirait sur notre cerveau comme une sorte de drogue.

Mais il faut aussi pointer du doigt la publicité. Elle explique elle aussi notre addiction.

Les industriels de la malbouffe consacrent des sommes toujours plus importantes à leur budget publicitaire. Leurs produits y sont présentés de manière festive et appétissante.

Ces messages publicitaires sont d’autant plus efficaces qu’ils s’appuient, avec l’essor des réseaux sociaux, sur des supports de communication de plus en plus consultés par leurs utilisateurs.

Ces éléments expliquent le succès grandissant de la malbouffe auprès des enfants et des adolescents, parmi lesquels les cas de diabète et d’obésité ne se comptent plus.

Et le plaisir dans tout ça ? Oui, il faut en parler. Et reconnaitre que ces aliments consistants et sucrés, onctueux en bouche, peuvent donner une impression de plaisir. Après une journée pénible ou à certains moments de la journée, ils semblent apporter du réconfort et comme un sentiment de récompense.

Ces impressions sont d’autant plus ressenties qu’elles remontent parfois à des souvenirs d’enfance. Par ailleurs, il est parfois plus simple de passer un hamburger au four à micro-ondes durant quelques minutes que de se lancer dans la confection d’un repas classique.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre