Voyage

Pourquoi Jean Mermoz est-il célèbre ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Jean Mermoz doit d’abord sa célébrité à ses exploits d’aviateur. Ses traversées, sans escale, du Sahara et de l’Atlantique Sud sont des étapes marquantes de l’histoire de l’aviation. Mais Mermoz fut aussi un homme de son temps, engagé dans l’action politique.

Un héros de l’aviation

Jean Mermoz commence sa carrière de pilote, dans les années 1920, en intégrant la société d’aviation Latécoère. Elle avait développé des lignes aériennes reliant la France à l’Espagne, au Maroc ou au Sénégal. Les pilotes de ce qui allait devenir l’Aéropostale, en 1927, transportaient le courrier mais aussi des passagers.

C’est dans cette société que Mermoz fait ses débuts d’aviateur. Compte tenu de l’autonomie limitée et du niveau technique des avions de l’époque, chaque vol est une sorte d’exploit.

En 1927, Mermoz réussi un vol sans escale entre Toulouse et Saint-Louis du Sénégal. L’année précédente, il avait dû, victime d’une panne de moteur, atterrir dans le désert, où il avait été capturé par une tribu maure, dans le contexte de la guerre du Rif.

En 1930, Mermoz accomplit le premier vol transatlantique sans escale entre le Sénégal et le Brésil. Il permettra l’ouverture d’une liaison postale entre la France et l’Amérique du Sud.

C’est à bord de son avion “La Croix du Sud” que Mermoz disparaît en mer six ans plus tard.

Un homme engagé

L’aviateur se double d’un homme politique aux convictions marquées. En 1935, Jean Mermoz rejoint les “Croix-de-Feu” du colonel de La Rocque. Après la dissolution des Ligues, en 1936, le mouvement deviendra le Parti Social Français (PSF).

Formation favorable à l’émergence d’un gouvernement autoritaire, les Croix-de-Feu se distinguent cependant des ligues d’extrême-droite par leur refus du totalitarisme et de l’antisémitisme.

Mermoz écrit de nombreux articles dans la presse du mouvement et se montre très actif au sein du PSF, dont il devient vice-président. Cet engagement dans une action politique nationale n’empêche pas Mermoz de s’intéresser aux questions locales.

En effet, l’aviateur devient, en 1935, conseiller municipal de Neuilly, où il s’était installé trois ans plus tôt. Depuis la disparition de Mermoz, la ville n’a jamais cessé de célébrer sa mémoire.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre