Sciences

Pourquoi Internet pollue ?

inte

S'abonner au podcast
Au contraire de ce que l’on peut penser de prime abord, l’utilisation d’Internet entraîne des dépenses considérables d’énergie et contribue à dégrader notre environnement. Pourtant des gestes simples, et observés chaque jour, suffiraient à limiter cet impact négatif sur la planète.

Une navigation polluante

Si Internet pouvait être assimilé à un pays, il serait parmi les plus gros pollueurs. En effet, une recherche sur la toile ou l’envoi d’un message à votre correspondant consomment de l’électricité.

Comme le nombre d’échanges sur Internet ne cesse de s’accroître, cette activité représente, à chaque heure dans le monde, l’équivalent de la production électrique de 15 centrales nucléaires durant le même laps de temps.

Or, les combustibles utilisés pour produire l’électricité, la construction et l’entretien des centrales et des réseaux de distribution sont à l’origine de l’émission de grandes quantités de gaz à effet de serre.

Cette pollution est encore accrue par le fonctionnement des immenses centres de données, ou “data center”. C’est là que sont stockés des milliards de messages, d’applications et de fichiers multimédias.

Comme ils fonctionnent en permanence, ces centres ont besoin d’une énorme quantité d’énergie. Il faut notamment assurer à tous ces ordinateurs une ventilation suffisante, très gourmande en électricité.

Comment réduire cette pollution?

Pour limiter l’impact négatif d’Internet sur l’environnement, quelques gestes simples suffiraient.

Le premier pourrait consister à nettoyer régulièrement notre boîte mail. Des centaines de messages déjà lus s’y accumulent parfois, sans aucune utilité. Or, chacun de ces messages est envoyé dans un centre de données. Et, à chaque fois, ce transfert consomme de l’électricité.

Il existe d’ailleurs, sur la toile, des dispositifs spécifiques pour vous aider à vous débarrasser des messages et des fichiers inutiles.

Il faut aussi veiller à éteindre ses appareils, et non plus seulement mettre en veille l’ordinateur ou la tablette.

Pensez également à stocker vos photos ou vidéos sur un disque dur, via une clef USB. Cela évitera leur transfert énergivore vers les centres de données.

Il existe enfin des moteurs de recherche qui se soucient plus que d’autres de l’environnement. Certains réinvestissent ainsi une partie de leurs bénéfices dans la plantation d’arbres.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre