Tech

Comment fonctionne le WiFi dans les avions ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Tech” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dans ce nouvel épisode on va parler du WiFi, la WiFi, le WiFi, peu importe comment vous l’appelez, vous souhaitez juste qu’il fonctionne en toutes circonstances, même à plusieurs milliers de mètres d’altitude. En effet, depuis maintenant quelques années, internet à bord des avions se démocratise chez de nombreuses compagnies aériennes. Chez Air France par exemple, d’ici la fin de l’année 2020, l’intégralité de la flotte devrait être équipée du WiFi. Actuellement, on peut d’ores et déjà se connecter dans les Boeing 787. Enfin je dis actuellement, mais à l’heure où cet épisode est enregistré, pour le moment la grande majorité des avions sont encore cloués au sol en raison de l’épidémie de COVID-19.

Le problème avec ce type de technologie, c’est que bien souvent, un pass pour accéder à internet à bord de l’avion coûte assez cher, et vous n’avez pas la garantie d’avoir une connexion de qualité, et je vais vous expliquer pourquoi.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la connectivité de l’avion repose sur 2 types de technologies : La première, ce sont les antennes relais au sol, qu’on appelle ATG (pour air to ground). Elles sont disposées un peu partout sur le globe et diffusent un signal un peu moins puissant que la 4G actuelle. L’avion possède des récepteurs disposés sur le dessous de l’appareil. Mais vous imaginez bien que lors d’un vol long-courrier, impossible de recourir à ce système car il ne peut pas y avoir d’antennes dans les grandes étendues d’eau comme l’océan atlantique. C’est alors qu’intervient la 2ème technologie, les satellites.

La prochaine fois que vous verrez un avion au sol, vous pourrez sûrement observer un petit dôme situé sur le haut du fuselage de l’appareil, il s’agit d’un autre type d’antenne qui permet de recevoir le signal diffusé par le satellite. La vitesse de transmission des données est plus rapide que via les ATG, même s’il y a beaucoup de latence due à la distance que les données doivent parcourir entre l’avion et les antennes. N’imaginez même pas jouer à un jeu en réseau !

Le prix d’un pass internet peut souvent être assez élévé pour avoir accès une consommation de contenu en streaming, si vous voulez regarder votre série Netflix dans le ciel par exemple. Celui-ci est en partie justifié par le coût de la maintenance des infrastructures et aussi par le carburant. qui est nécessaire. Ce type de dispositif alourdit le poids global de l’avion et il faut bien que le prix du surplus en kérosène se répercute sur le prix de l’option internet qui oscille entre une formule gratuite juste pour envoyer des messages, et des forfaits presque illimités qui coûteront une vingtaine d’euros pour un vol long courrier où vous pourrez écouter l’intégralité de votre podcast préféré !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre