Culture G.

Pourquoi fait-on des feux à la Saint-Jean ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Ce que l’on appelle la fête de la Saint-Jean est pour être plus précis la fête de la naissance de Saint Jean le Baptiste, le 24 juin. Elle est, vous le savez surement, traditionnellement marquée par l’organisation de grands feux de joie. Et on peut légitimement se demander d’où vient cette curieuse coutume. Vous allez le voir l’origine de cet événement est liée au culte du soleil. Fête païenne, l’église catholique a christianisé cette pratique.

Dès l’Antiquité les peuples anciens sont impressionnés par ce basculement des jours qui s’opèrent deux fois dans l’année au moment des solstices, avec la longueur des jours qui croit et qui décroît. Lors du solstice d’été, il apparait ainsi naturel que ces mêmes peuples, composés principalement de paysans fassent de ce moment un jour sacré de l’année en lien avec la protection et la fertilité des cultures.

Ensuite au fil des siècles, les Phéniciens, les Perses, les Égyptiens ou encore les Celtes matérialisent ces croyances en mettant en place de véritables cultes païens, au moment du solstice d’été, pour obtenir la bonne grâce de Dieu. Il devient ainsi de coutume d’allumer de grands feux qui symbolisent la lumière du soleil pour invoquer la bienveillance de leurs divinités dont dépendent la chaleur et les récoltes.

Ainsi dans certaines régions on se met à faire le tour du feu plusieurs fois ou à sauter au dessus.

La coutume actuelle vient directement de là. Mais elle a fait un passage par le christianisme. Car l’Église ne voit pas d’un bon oeil ces rituels. Ils font en effet appel à ce qu’elle considère comme la superstition. Donc à la fin du 5e siècle après Jésus-Christ cette fête du solstice d’été paienne est reprise et adaptée par l’Église. Le 24 juin, on se met non plus à fêter les anciennes divinités, mais la naissance de Saint Jean-Baptiste. Il s’agit donc d’une christianisation de la fête païenne du feu.

Pourquoi Jean-Baptiste ? Notamment parce que dans les textes sacrés du christianisme c’est lui qui va annoncer la lumière du Christ à ses disciples en faisant référence notamment au feu.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre