Santé

Pourquoi antidépresseurs et anxiolytiques vont-ils souvent de pair ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les anxiolytiques et les antidépresseurs, appartenant à des familles de médicaments différentes, n’ont pas les mêmes visées thérapeutiques. Cependant, du fait de leur complémentarité, ils sont souvent prescrits ensemble pour le traitement de la dépression et de certains troubles anxieux.

Des médicaments différents…

Les anxiolytiques sont des médicaments utilisés pour calmer les symptômes de l’anxiété passagère. Leur action étant très rapide, ils sont surtout employés pour aider les patients à surmonter un choc émotionnel ou les conséquences d’une situation traumatisante.

Mais leurs effets s’émoussent assez vite et, pris trop longtemps, ces médicaments créent une dépendance de la part de ceux qui les prennent. C’est pourquoi ils sont prescrits, en principe, pour une durée maximale de trois mois.

De leur côté, les antidépresseurs traitent les dépressions, certaines phobies et des troubles anxieux extrêmes ou généralisés. Ils régulent l’humeur des patients concernés mais, au contraire des anxiolytiques, il leur faut du temps pour agir. En effet, leur efficacité ne se fait sentir qu’au bout de quatre à six semaines.

Ce qui les distingue encore des anxiolytiques, c’est l’absence de dépendance, sauf dans de rares cas. Par contre, il faut éviter l’arrêt trop brutal du traitement, qui peut entraîner des rechutes.

…Mais complémentaires

Même si anxiolytiques et antidépresseurs ne soignent pas les même troubles, ni n’ont vraiment les même effets, ils apparaissent souvent ensemble dans le traitement de la dépression.

En effet, les anxiolytiques permettent de soulager le patient déprimé en attendant que les antidépresseurs déploient toute leur efficacité. Grâce à son action rapide, un anxiolytique calme très vite les angoisses et les souffrances d’une personne atteinte de dépression.

C’est ainsi qu’elle sera moins tenaillée par l’anxiété ou l’insomnie. Si elle a des tendances suicidaires, elles seront amoindries par l’effet du médicament. Mais un anxiolytique ne traite pas la dépression en profondeur, il se contente de soulager momentanément certains de ses symptômes.

C’est ainsi qu’un patient déprimé pourra plus facilement passer le cap difficile des premières semaines, jusqu’à ce que l’antidépresseur prenne le relai. De la sorte, l’association de ces deux médicaments, à l’action complémentaire, représente souvent le traitement le plus adéquat de la dépression.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre