Santé

Est-il possible de mourir de peur ?

mourir de peur

Chez une personne en bonne santé non. Il est impossible de mourir de peur. Mais chez ceux qui sont plus fragiles c’est envisageable.

D’abord voyons les conséquences de la peur sur notre corps. Quand nous connaissons ce sentiment, notre cerveau va commander la sécrétion importante de neurotransmetteurs sécrétés par les glandes surrénales. Parmi eux figurent par exemple la dopamine et l’adrénaline. Passés dans le sang cela va entrainer l’augmentation de la fréquence du rythme cardiaque, une hausse de la tension artérielle ou encore une constriction des vaisseaux. Tout cela afin de mettre le corps en condition de réagir face au danger ayant causé la peur, comme par exemple en courant pour fuir ou en attaquant.

La peur passée, ces symptômes disparaissent et le cœur bat à nouveau normalement.

Mais chez les individus dits « à risque » c’est plus compliqué. Chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, notamment d’insuffisance coronarienne, une grande peur peut provoquer la mort. Pour prévenir ce risque elles doivent prendre des bêta-bloquants, dont le rôle va être d’empêcher l’adrénaline de se fixer sur ses récepteurs, afin d’atténuer la réaction naturelle du corps.

Outre les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, il faut citer celles atteintes de tako-tsubo, piège à poulpe en japonais. Nous en avions déjà parlé il y a quelques mois. Pour ceux qui auraient raté ce podcast voici de quoi il s’agit. Ce syndrome des cœurs brisés est une maladie cardiaque dont les symptômes sont proches de ceux de l’infarctus du myocarde. Une partie du cœur, en raison de la présence d’une grande quantité d’hormones du stress, ne se contracte plus correctement. S’en suit dans les cas extrêmes un arrêt cardiaque.
Les personnes les plus à risques sont les femmes ménopausées en train de se séparer. D’où le nom de maladie des cœurs brisés. Conséquence des séparations, un stress émotionnel est si grand et si influant sur le cœur que le syndrome peut se déclencher. Mais ce grand stress pourrait aussi être causé par une grande frayeur. Mais ce syndrome reste encore très méconnu.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre