Voyage

Le pilote doit-il informer les passagers en cas de problème ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dès qu’il se met aux commandes de son avion, un pilote de ligne prend en charge, avec son équipage, l’ensemble de ses passagers. Entre autres responsabilités, il lui appartient d’apprécier l’opportunité d’informer les passagers si un problème survient au cours du vol.

La marge d’appréciation des pilotes

La décision d’informer ou non les passagers de tel ou tel problème revient au pilote, seul maître à bord. C’est à lui d’évaluer la situation, au cas par cas.

La plupart du temps, il n’est pas obligé de tenir les passagers au courant de ce qui se passe dans l’avion. Une telle information pourrait en effet provoquer des réactions d’angoisse, et même de panique, qui pourraient rendre la situation difficile à gérer.

C’est ainsi que certains incidents, qui peuvent paraître assez graves, ne sont pas forcément portés à la connaissance des passagers. C’est le cas, par exemple, si un des deux moteurs cesse de fonctionner. En effet, un avion est conçu pour pouvoir voler et atterrir avec un seul moteur, si, du moins, il est dirigé par des pilotes aguerris.

De même, les pilotes ne préviendront pas toujours les passagers de l’atterrissage un peu rude qu’ils s’apprêtent à opérer sur une piste mouillée.

Une information parfois obligatoire

En fait, le critère auquel doivent se tenir les pilotes pour informer leurs passagers d’un danger est le risque de mort qu’ils courent. Si la vie des passagers est en danger, le pilote n’a donc plus le choix; il est tenu d’indiquer la situation dans laquelle se trouve l’avion.

À cet égard, plusieurs cas peuvent se produire. Si le pilote considère que la situation dans laquelle se trouve l’avion rend l’atterrissage dangereux, il doit en informer les passagers.

Il a la même obligation s’il est contraint à un atterrissage d’urgence ou si l’appareil perd brusquement de l’altitude.

Si, dans de telles circonstances, l’information des passagers est nécessaire, c’est pour les préparer à ce qui doit suivre. En effet, le pilote et son équipage seront amenés à demander aux passagers d’adopter certaines postures. Indiquées à l’avance, les instructions du pilote seront également plus aisées à suivre.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre