Santé

Peut-on mourir d’indigestion ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Nous avons tous ressenti cette impression de ballonnement à l’issue d’un repas trop copieux. Après de telles agapes, on a parfois le sentiment que son estomac est sur le point d’éclater. Cette impression correspond-elle à une réalité? L’ingestion excessive d’aliments peut-elle conduire à la mort du mangeur impénitent?

Un estomac très large

En réalité, l’impression que l’estomac ne va pas résister à la nourriture trop abondante dont on le remplit est fausse. En effet, c’est un organe dont les capacités d’extension sont très grandes.

À vide, le volume de l’estomac est d’environ un demi litre. Mais il peut se dilater jusqu’à contenir quatre litres d’aliments, voire davantage. Le système nerveux prédispose également l’estomac à recevoir une grande quantité de nourriture. Il se détend alors, de manière à pouvoir gonfler plus facilement.

Cette disposition serait une sorte de réflexe atavique, dont l’origine remonterait à la lointaine époque de la Préhistoire. La nourriture manquant parfois, les hommes de ce temps devaient être capables d’en ingurgiter de grandes quantités quand ils avaient la chance d’en trouver.

Des indigestions parfois mortelles

En principe, une indigestion, pour pénible qu’elle soit, n’entraîne pas la mort de celui qui la subit. Quand l’estomac est vraiment trop plein, il se débarrasse de l’excès de nourriture par le biais des vomissements.

Mais il peut arriver que les choses tournent mal. C’est notamment le cas lors de certains concours, dans lesquels les participants doivent absorber, dans un temps donné, le plus de nourriture possible.

Au cours d’une de ces compétitions, une personne s’est étouffée faute de pouvoir déglutir. Une autre a perdu connaissance, décédant peu après à l’hôpital.

Les gros mangeurs qui s’inscrivent à ces concours peuvent connaître une autre mésaventure fatale. Si, à un moment donné, l’estomac, trop rempli, suscite plusieurs vomissements très violents, le pire peut se produire.

Ces mouvements convulsifs peuvent en effet provoquer une déchirure de la paroi qui sépare l’ œsophage de l’estomac. Faute d’une intervention rapide, cette lésion ne peut qu’entraîner le décès de la personne concernée. Cette circonstance peut se produire dans des conditions plus ordinaires qu’un concours de gros mangeurs.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre