Santé

Peut-on avoir des poils dans la bouche ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

La pilosité est plus ou moins abondante en fonction des individus. Mais les zones où se développent les poils sont, en général, bien définies chez les êtres humains.

Cependant une jeune Italienne a récemment fait une découverte stupéfiante. Des poils ont poussé dans sa bouche. Ce cas très rare a suscité l’intérêt de chercheurs qui ont émis, vous allez le voir, des hypothèses concernant ce phénomène surprenant.

En 2009, une Italienne âgée de 19 ans s’est ainsi présentée à l’hôpital pour une pathologie peu commune. Un poil avait poussé dans sa bouche au niveau des dents et des gencives. Des examens médicaux sont alors pratiqués chez la jeune patiente. Les prises de sang montrent des taux très élevés en testostérone et en hormone lutéinisante. Ces deux hormones jouent un rôle essentiel dans la fertilité d’un individu.

Une échographie abdominale pratiquée chez la jeune fille a révélé également la présence de nombreux kystes ovariens. Cette pathologie connue sous le nom de syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est assez fréquente et touche entre 5 et 10% des femmes. Cette maladie se traduit par un léger surpoids, la fréquence des règles est irrégulière et les niveaux d’androgènes sont particulièrement élevés. Or, ces hormones sont impliquées dans le développement des caractères physiques masculins. Aussi, les femmes souffrant de SOPK présentent fréquemment une pilosité abondante. Mais les poils apparaissent principalement sur le corps et le visage.

Pour soigner la jeune fille, les médecins ont enlevé le poil localisé dans sa bouche et un contraceptif lui a été prescrit de manière à réguler son taux d’hormones. Près de 6 ans plus tard, la patiente s’est à nouveau rendue à l’hôpital avec les mêmes symptômes mais considérablement aggravés. De nombreux poils sont présents dans sa bouche. Durant la consultation, elle a annoncé qu’elle avait arrêté son traitement contraceptif ce qui explique sa rechute.

La pousse excessive de poils a été dénommée l’hirsutisme. Cette pathologie est bien connue du corps médical, mais la présence de poils dans la cavité buccale est très rare. Seuls cinq autres cas similaires avaient été rapportés et aucune femme n’avait été concernée par ce problème jusqu’à maintenant.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre