Culture Générale

Pourquoi ouvrir un parapluie à l’intérieur porterait malheur ?

parapluie

S'abonner au podcast
De nos jours il s’agit d’une superstition. Il ne faudrait pas ouvrir un parapluie dans une habitation sous peine d’être frappé par la malchance.

Cette croyance vient d’une réalité. Au début, quand les premiers parapluies à armatures métalliques furent mis au point et utilisés au 18ème siècle en Angleterre, leur constitution était rudimentaire et potentiellement dangereuse. Le risque de blessure venait en particulier des ressorts, qui étaient réputés pouvoir se détacher sans prévenir. De surcroit les armatures, à la fois dures et tranchantes pouvaient blesser tant celui qui ouvrait le parapuie que ceux qui se trouvaient à proximité.

Ainsi on s’est naturellemet mis à conseiller d’ouvrir son parapluie dans un lieu sûr, dégagé, en extérieur. Et par opposition le faire dans une maison constituait un mauvais présage.

Deux autres explications ont cours, les voici.

Selon la première, cette superstition viendrait des familles pauvres habitant des habitations dans lesquelles le toit et le plafond ne sont pas étanches. Quand il pleut, elles se protègeraient ainsi à l’intérieur de leur maison en servant d’un parapluie placé au dessus de leur tête, notamment dans les chambres ou la cuisine. Ainsi, ouvrir un parapluie dans une maison rappelerait cette pratique peu enviable et porterait malheur.

La seconde explication fait référence à l’Egypte ancienne. Ouvrir un parapluie, ou plutôt en l’occurence un parasol, à l’intérieur, donc loin du soleil, était une marque d’irrespect envers la divinité du Soleil, qui en guise de punition pouvait punir tous les habitants de la maison. En effet pour les égyptiens, la voûte céleste était formée par le corps de Nout (la déesse des cieux et considérée comme la mère de tous les astres) au-dessus de la Terre. Les parasols avaient donc la forme et dela déesse. Un sacrilège !

A propos de la déesse Nout les égyptiens considéraient que son rire était le tonnerre, et ses larmes la pluie. Son corps protecteur symbolisait la voûte céleste et ses membres touchant le sol por se tenir symbolisaient les quatre points cardinaux. Elle aurait enfin un rôle important dans le culte des morts , notamment en ce qu’elle participerait à la résurrection des morts en les faisant briller dans le ciel sous la forme d’étoiles sur son propre corps.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre