Sciences

Peut-on ralentir le changement climatique en plantant des arbres ?

chan

S'abonner au podcast
Planter des arbress, qui vous le savez stockent du carbone, représente une des solutions pour ralentir le réchauffement climatique. Une étude récente fournit même des données précises, sur le nombre d’arbres supplémentaires et les pays susceptibles de recevoir ces nouvelles plantations.

On sait que les arbres, en capturant le CO2, contribuent à limiter les effets du réchauffement climatique. Mais ils ne seraient pas assez nombreux.

Partant de ce constat, des scientifiques se sont penchés sur des planisphère et ont réussi à repérer, sur le globe, 0,9 milliard d’hectares non utilisés par l’homme et disponibles pour accueillir des arbres. Cet espace pourrait en contenir 1000 milliards.

Si ces nouveaux arbres étaient plantés sur ces zones équivalant à la superficie des États-Unis, le niveau de CO2 dans l’atmosphère pourrait diminuer d’un quart. Les chercheurs ont ensuite cherché à déterminer, en fonction du climat et de la nature des sols, quels secteurs seraient les plus aptes à recevoir telles ou telles espèces d’arbres.

Les endroits les plus adaptés à ces futures forêts n’ont été repérés que dans six pays, dont la Russie, les États-Unis, le Canada ou encore l’Australie.

Cependant de nombreuses voix autorisées s’élèvent pour contester l’efficacité de cette solution. Certaines rappellent qu’avant de créer de nouvelles forêts, il faudrait déjà cesser de détruire celles qui existent. Or, depuis les débuts de l’agriculture, les hommes ont abattu plus de la moitié des arbres existant sur la planète. Et ce mouvement ne fait que s’amplifier.

D’autres rappellent qu’il faudra beaucoup de temps pour que ces arbres supplémentaires arrivent à maturité et commencent à capter le carbone de l’atmosphère.

Certains scientifiques insistent également sur le fait que, si les arbres capturent le carbone, ils échangeraient avec l’atmosphère d’autres gaz contribuant au réchauffement climatique, et notamment du méthane. Les arbres délivrent aussi de l’isoprène, qui accélère la formation de l’ozone, autre gaz à effet de serre.

Enfin, les feuilles des arbres emmagasinent davantage de lumière solaire que les champs cultivés ou le sol. Ce phénomène contribue donc aussi au réchauffement de notre planète.

Planter des arbres n’est donc pas la panacée.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre