Voyage

Pourquoi le parc national de Joshua Tree est unique au monde ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les effets du réchauffement climatique, s’ils ne sont pas contenus, pourraient entraîner la disparition, après 2070, du Joshua tree. Or, cet arbre endémique des déserts d’Amérique du Nord se trouve surtout dans le parc qui a reçu son nom.

Une mort annoncée?

Le Joshua Tree, ou arbre de Josué, est originaire du désert de Mojave, dont une partie est englobée dans le parc national de Joshua Tree. C’est la raison pour laquelle le parc contient une grande partie de ces arbres qui ne poussent nulle part ailleurs que dans cette partie de l’Amérique du Nord.

Les effets du réchauffement climatique menacent cet arbre, considéré comme un trésor national. En effet, des chercheurs californiens viennent de révéler, dans une étude récente, que si, à l’horizon 2070, des efforts sont consentis pour maîtriser les émissions de gaz à effet de serre, il serait possible d’épargner environ 20% des zones où pousse l’arbre.

Par contre, si rien n’est fait, les chercheurs envisagent la possibilité d’une disparition totale de l’arbre de Josué.

Un arbre très menacé

Le parc de Joshua Tree, habitat de cet arbre unique, doit déjà faire face aux conséquences néfastes du réchauffement climatique. L’augmentation moyenne de la température s’accompagne en effet de sécheresses de plus en plus prolongées.

Elles compromettent déjà la croissance de ces arbres qui puisent dans le sol d’importantes réserves d’eau. Cette adaptation aux conditions extrêmes du désert leur permet de vivre parfois plus de 200 ans. Pourtant, on ne les trouve déjà plus dans certains secteurs du parc, devenus trop secs.

Ces sécheresses favorisent aussi les incendies, provoqués également par certaines retombées des fumées toxiques échappées des usines. Ces feux dévastateurs détruisent les arbres de Josué en masse, n’en épargnant qu’une petite partie.

Pour éviter une mort annoncée de ces arbres emblématiques, on peut espérer que les dirigeants de la planète respecteront leurs engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, des mesures locales peuvent être prises tout de suite, pour limiter les dégâts. C’est ainsi qu’un désherbage soigneux des zones concernées pourrait limiter la propagation des incendies.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre