Santé

Doit-on avoir peur des virus du permafrost ?

permafrost

S'abonner au podcast
Le permafrost est un sol sur Terre dont la température se situe en dessous de 0°C pendant plus de deux années de suite. La surface est recouverte à 20% de ce type de sol, en particulier en Alaska et en Sibérie. Mais avec le réchauffement climatique ces territoires connaissent un dégel partiel. Ainsi à l’heure actuelle et sur une superficie plus grande que la France et l’Allemagne réunies, le permafrost fond pour la première fois depuis plus de 10.000 ans.

Or le permafrost contient de très importantes quantités de matière organique. Avec le dégel celles-ci, mais aussi des gaz comme le méthane, pourraient être libérés dans l’atmosphère. Mais pas seulement le méthane. Des virus également, ceux emprisonnés dans le permafrost sibérien depuis des millions d’années.

Heureusement normalement ils sont sans risques pour l’être humain.

Les virus ont la particularité de pouvoir survivre éternellement, car ils n’ont pas de métabolisme. Ils doivent en revanche trouver un organisme pour pouvoir se reproduire.

Parmi les virus libérés, le Mimivirus, découvert en 2003. Doté d’un  matériel génétique important, d’après les tests réalisés, ils sont paradoxalement assez inoffensifs pour l’Homme. Mais nul ne peut dire si cela sera le cas avec les autres virus qui ne devraient pas manquer de retrouver la surface !

A noter que le permafrost peut aussi libérer d’autres substances nocives. Ainsi, en 2016, un enfant de 12 ans ainsi que 1500 rennes avaient été tués dans la péninsule de Yamal, intoxiquées par de l’anthrax. L’origine de l’épidémie une carcasse de renne vieille de plusieurs décennies qui aurait été décongelée avec la fonte du permafrost.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre