Santé

Peut-on avoir un orgasme en faisant du sport ?

org

S'abonner au podcast
L’orgasme est ordinairement associé à la sexualité. Synonyme de plaisir intense, il semble aux antipodes de l’activité sportive. Certes, le sport apporte un certain bien-être et favorise la libération d’endorphines… mais de là à donner une jouissance orgasmique ! D’ailleurs, cette morphine endogène n’est sécrétée par l’hypothalamus qu’après l’acte sexuel et provoque plutôt la détente ou l’endormissement. Alors, avoir un orgasme en faisant du sport relève-t-il du fantasme ou de la réalité ?

Le Coregasm, un concept né d’une étude scientifique

Pour une partie de la population, le sport reste une pratique fatigante avec son lot de courbatures et de douleurs musculaires. Difficile dans ce cas d’imaginer qu’un orgasme féminin soit possible avec ce type d’activités. Pourtant, un certain nombre de témoignages rapportent un orgasme spontané, déclenché par un effort intense au niveau des abdos et sans stimulation sexuelle. Étudié en 2012 par une chercheuse de l’Université de l’Indiana, le phénomène n’apparaît plus comme imaginaire mais en corrélation directe avec une activité musculaire puissante et localisée.

Debby Herbenick évoque un « coregasm ». Le concept traduit l’expérience d’une contraction forte des muscles de la ceinture abdominale (core) associée à un orgasme incontrôlé et sans cause évidente. Le mécanisme du phénomène, décrit dans la revue Sexual and Relationship Therapy, n’est à ce jour pas encore expliqué dans toute sa complexité.

L’orgasme par le sport en quelques chiffres clés

Au-delà de la jouissance dans l’exercice physique, plusieurs sports pourraient déclencher un orgasme chez la femme. Selon l’étude, les exercices spécifiques aux abdominaux seraient la cause de cette sensation dans 45 % des cas. Le lever de poids et le yoga viennent après pour un quart des femmes concernées. Le vélo et la course à pied ne sont pas en reste pour procurer un certain plaisir sexuel.

Si la jouissance en général est source de bien-être, elle n’est pas nécessairement d’origine sexuelle. L’étude confirme donc que le sport et la sexualité auraient des vertus similaires avec des effets bénéfiques sur la santé et l’épanouissement physique. Le point G reste toutefois une énigme pour la science…

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre