Sciences

Pourquoi les oiseaux qui migrent volent en V ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
On le sait, certains oiseaux, notamment au moment de la migration, ne volent pas de manière désordonnée. Au contraire, ils adoptent une formation de vol très précise qui, vue du sol, ressemble à un grand V. Comment l’expliquer ? Par l’efficacité !

Quand un oiseau vole, son mouvement dans l’air entraîne la formation de courants spécifiques, qui se déplacent dans une certaine direction.

Or, la puissance de ces courants porte en quelque sorte l’oiseau qui en bénéficie. Il a dès lors besoin de moins d’énergie pour maintenir la vitesse de son vol. Pour profiter de ce courant porteur, chaque oiseau doit se placer derrière celui qui le précède.

Les oiseaux en vol se positionnent donc les uns derrière les autres, pour former les deux branches d’un grand V. Le choix, par certaines espèces d’oiseaux, de cette position de vol aérodynamique aurait été confirmée par des observations très précises, faites sur des oiseaux en vol, munis de capteurs.

C’est en partie pour les mêmes raisons que les avions adoptent, eux aussi, cette formation de vol en chevron.

D’autres raisons

Les oiseaux qui volent en V ne le font pas en ligne droite, mais de manière décalée. Cette position convient mieux à leur morphologie. Les yeux des oiseaux sont en effet disposés sur le côté de la tête.

En volant de manière légèrement décalée par rapport à leurs congénères situés devant eux, les oiseaux peuvent mieux les voir et surveiller leurs mouvements. Or, cette faculté est vitale pour l’oiseau qui suit le meneur du groupe.

Le vol de celui-ci, en effet, n’est pas soutenu par le moindre courant porteur. Il se fatiguera donc plus vite. Dès qu’il commence à faiblir, l’oiseau placé derrière lui peut, grâce à sa position en biais, s’en apercevoir rapidement. Il sera dès lors en mesure de le remplacer, sans ralentir le vol du groupe.

Ce qui tendrait d’ailleurs à montrer que tous les oiseaux de la formation seraient capables de la conduire. Il n’est donc pas sûr que certains se comportent en leaders naturels.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre