Incroyable !

Nous sommes plus grands au réveil

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Vous ne le savez peut-être pas, mais vous n’avez pas la même taille à tous les moments d’une même journée. En effet, le fonctionnement d’un corps humain est tel que chacun d’entre nous est plus grand de quelques centimètres, au réveil.

Une particularité anatomique

Après une bonne nuit de sommeil, vous vous sentez en pleine forme : votre corps aussi.
En effet, au moment de vous étirer, vous atteignez – en réalité – le maximum de votre grandeur.

Ce phénomène surprenant s’explique par la nature de l’anatomie humaine.
Le matin, les disques – situés entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale – sont plus gonflés, car encore gorgés du liquide intervertébral qui s’est écoulé durant la nuit.

Par la suite, la journée passant, le liquide s’amenuise, ce qui a pour effet de faire disparaître quelques millimètres séparant chaque vertèbre. Les disques s’aplatissent donc et nous rapetissent, dans le même mouvement.

De cette manière, nous perdons tous – en moyenne – 1% de notre taille au cours de la journée ; ce qui équivaut, à peu près, à 1 ou 3 centimètres.

Condamnés à rapetisser

Pour atteindre votre taille maximale, il n’y a pas 36 solutions : il vous faut donc dormir.

Néanmoins, en prenant de l’âge, chaque individu est presque condamné à rapetisser. En effet, avec les années, la force et la masse musculaire de chacun tendent à diminuer, ce qui engendre plus de difficultés pour maintenir droit la colonne vertébrale.

De même, le cartilage articulaire s’amincit, ce qui peut provoquer la courbure du haut du dos et – in fine – une perte de taille plus ou moins importante (pouvant aller jusqu’à 4 centimètres !).

Le disque intervertébral, quant à lui, perd petit à petit de ses propriétés mécaniques et se déshydrate.
Sa taille diminue et sa solidité s’érode (le collagène de l’anneau et l’acide hyaluronique venant à manquer). Conséquence inévitable : les disques – beaucoup plus fins et petits – ont un effet néfaste sur la solidité de la colonne vertébrale, laquelle rapetisse à son tour.

Ce processus inéluctable démarre malheureusement dès la vingtaine de chaque individu adulte et va à son terme, jusqu’à sa mort.

Pour rester grand, manger de la soupe ne suffit pas.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre