Voyage

Pourquoi ne faut-il pas prendre en photo les geishas ?

gei

S'abonner au podcast
Le Japon reçoit toujours plus de touristes. Comme partout dans le monde, cet afflux de visiteurs peut poser quelques problèmes. C’est notamment le cas à Kyoto, l’ancienne capitale du Japon. C’est ici que l’attitude irrespectueuse de certains touristes à l’égard des geishas a incité la municipalité à interdire de les photographier dans certains endroits.

Les faits incriminés

Les venelles d’ordinaire tranquilles du quartier historique de Kyoto, bordées de restaurants traditionnels, sont perturbées, depuis quelque temps, par des hordes de touristes indélicats.

Ils semblent notamment prêts à tout pour prendre en photo les célèbres geishas, symboles s’il en est du Japon d’antan.

Certains vont même jusqu’à s’introduire dans des espaces privés et à importuner les geishas pour obtenir les meilleurs clichés. C’est pour ces raisons que la municipalité a interdit de prendre des photos de geishas dans des endroits privés, sous peine d’amendes.

Pourquoi interdire de telles photos?

Une telle interdiction n’est qu’un aspect d’une politique plus globale destinée à combattre l’incivisme et le comportement intempestif de certains touristes. Son objectif est de ramener un peu de calme et de dignité dans un quartier habitué à vivre au rythme de ses traditions séculaires.

L’autre raison tient sans doute à l’identité même des geishas. Ces hôtesses raffinées représentent en quelque sorte un trésor national, qu’on ne peut laisser galvauder par des photos prises par tout un chacun.

Sans doute pas toujours de très bon goût et transmises au monde entier par le biais des réseaux sociaux, ces clichés pourraient présenter les geishas sous un jour parfois peu flatteur. D’autant qu’ils seraient peut-être accompagnés de commentaires inappropriés.

Ces précautions sont sans doute d’autant plus nécessaires que les occidentaux se font souvent une fausse idée des geishas. Loin d’être ces courtisanes de luxe qu’ils imaginent, ce sont des femmes qui, au prix d’un long apprentissage, ont acquis des manières raffinées.

Très cultivées, elles maîtrisent l’art difficile de la conversation et sont expertes dans de nombreux arts traditionnels, comme le chant ou la poésie. Autant de raisons de ne pas laisser les geishas à la merci d’images trompeuses, préservant ainsi un des emblèmes de la civilisation japonaise.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre