Tech/Science

Quel est le mystère des portes d’Arabie ?

portes d'arabie

On appelle « portes d’Arabie » des constructions dont on ignore encore aujourd’hui l’utilité. Autrement appelées Harrats on trouve ces alignements de pierres au sol dans les régions désertiques de différents pays comme le Yémen ou la Jordanie. Certains font 300 mètres de long et leurs formes sont diverses. Il peut s’agir de motifs qui ressemblent fortement à des trous de serrure, des cerfs-volants ou des roues.

Dans la tradition il est dit que ce sont les « Anciens » qui les ont construits. Mais à quoi servaient-elles ? Nul ne le sait.

Des pilotes anglais et français dans les années 1920 en font la découverte. Jusqu’à aujourd’hui on ne possédait que des images satellites. Des images pas assez précises pour être étudiées. Mais récemment un archéologue a pu les survoler.

Le 17 octobre dernier David Kennedy, archéologue et historien qui s’intéresse depuis 20 ans à ces structures, publia un article sur ces mystérieuses constructions dans la revue en ligne Live Science indiquant en avoir repéré 400 sur Google Earth et Bing Maps. Immédiatement il reçoit une invitation de la part des autorités saoudiennes et 4 jours plus tard il les survole en hélicoptère dans le désert saoudien. Il a pu ainsi prendre des milliers de photos et voir des centaines de sites.

Kennedy a émis plusieurs hypothèses quant à l’utilité de ces portes.La première est qu’il s’agirait de constructions destinées à chasser. Plus précisément à piéger des gazelles. La deuxième est que ces édifices auraient pu servir à l’agriculture car ils se trouvent non loin d’anciennes rivières. Dernière hypothèse, il pourrait s’agir de sites funéraires.

Ces étranges portes d’Arabie gardent donc encore tout leur mystère.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre