Voyage

Qu’est-ce que la Main du désert au Chili ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Moins connus que d’autres, certains monuments valent pourtant le détour. C’est le cas de la Main du désert, œuvre singulière qui s’élève au cœur du désert d’Atacama, au Chili.

Une œuvre originale

Si, au cours d’un voyage au Chili, vous empruntez la route 5, profitez-en pour admirer une statue peu ordinaire. Cette Main du désert se trouve à environ 75 kilomètres de la ville d’Antofagasta.

Pour y parvenir, il faut quitter la route, s’engager sur un petit chemin de terre et suivre les panneaux. De toute façon, vous ne pouvez guère vous tromper. Cette statue de 11 mètres de haut est en effet visible depuis la route.

Ce monument, édifié à plus de 1000 mètres d’altitude, est d’autant plus insolite que, seule trace de présence humaine, il se dresse au cœur d’un paysage aride et désolé. La statue représente une main à moitié enfouie dans le sol, les doigts levés.

Cette œuvre, due au talent du sculpteur chilien Mario Irarrazabal, fut inaugurée en mars 1992. Depuis cette date, elle a des visiteurs réguliers, d’autant plus nombreux que la route 5, qui mène au monument, fait partie de la route panaméricaine, qui traverse les deux Amériques.

Pour préserver une œuvre qui fait désormais partie du patrimoine national, la statue est parfois nettoyée, pour la débarrasser des graffitis qui la défigurent.

Une signification discutée

La simplicité de cette statue, et le paysage grandiose dans lequel elle s’insère, ont une forte puissance évocatrice.

Intrigué, le visiteur ne peut manquer de s’interroger sur sa signification. Son auteur n’a pas voulu en donner une. Il préfère laisser à chacun le soin d’interpréter son œuvre selon sa sensibilité.

Certains visiteurs ont fait part de leurs hypothèses. Pour les uns, cette main dressée est un signe d’accueil ou une manière de saluer les passants qui s’en vont.

Pour d’autres, elle aurait un sens symbolique. La statue ferait allusion à un épisode douloureux de l’histoire récente du pays. Elle rappellerait, à sa manière, la dure répression dont furent victimes des milliers de Chiliens à l’époque de la dictature que subit le pays, entre 1973 et 1990.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre