Histoire

Quel est le mystère des disparus du phare d’Eilean Mòr ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Situé au large des îles occidentales d’Écosse (également appelées “Îles Flannan”), l’île d’Eilean Mòr abrite un phare depuis la fin du XIXe siècle. C’est dans ce lieu précis que s’est déroulé l’un des évènements les plus mystérieux du siècle dernier : celui de la disparition subite des trois gardiens qui habitaient le phare.

Des disparitions surprenantes

Mis en service depuis le 7 décembre 1899, le phare d’Eilean Mòr a pour mission d’aiguiller les marins naviguant au large des mers écossaises.

Quatre personnes sont affectées pour le faire fonctionner à plein temps.
Parmi elles, trois hommes composent une équipe de garde, tandis que le quatrième prend deux semaines de repos.
Ainsi s’opère un roulement régulier, afin que chaque gardien puisse se reposer à tour de rôle.

Toutefois, cette organisation sans faille connaît une perturbation majeure, un an seulement après la mise en fonction du complexe.

En effet, le 15 décembre 1900, la lumière du phare s’éteint soudainement. Un petit navire passant dans les parages remarque ce dysfonctionnement et le signale immédiatement aux autorités maritimes.

Le gardien en congé se rend sur l’île, cinq jours plus tard, mais ne trouve aucune trace des trois hommes censés habiter le phare. La grille est fermée, les cendres de la cheminée sont froides et rien ne semble trahir une présence humaine ayant récemment occupé les lieux.

Quelles sont les explications possibles ?

Après des jours de recherches intensives, les autorités écossaises finissent par abdiquer.
Le phare, d’abord désaffecté, ne sera remis en fonction qu’en 1971, mais cette fois-ci avec un système d’allumage fonctionnant de manière automatique.

L’histoire passionne néanmoins l’option publique et de nombreux livres, films et documentaires ont tour à tour relaté les faits puis proposé des explications plausibles, pour tenter d’élucider ces disparitions mystérieuses.

Ainsi, l’écrivain irlandais Mike Dash compile-t-il, dans un article publié en 1997, de nombreuses théories plus ou moins farfelues sur le sujet.

Selon certaines, les trois gardiens se seraient suicidés, selon d’autres c’est le vent qui les aurait précipités dans les eaux.

Mike Dash accorde toutefois sa préférence à la thèse de la grande vague emportant tout sur son passage, même si aucune preuve concrète ne semble l’appuyer.

Plus qu’un mystère, l’histoire du phare d’Eilean Eilean Mòr fait désormais partie du folklore écossais.

2 commentaires

2 commentaires

  1. Alain Valade

    6 avril 2020 at 5 h 04 min

    Le livre de bord du phare avec annotations étranges , souligne souvent le nom de Ducat même quand il est tranquille alors je pense que ça gravite autour de lui . Il serait devenu fou suite à sa grande irritabilité et les deux autres ont dû jouer de finesse quelques jours pour ne pas démontrer qu`ils avaient peur de lui et se sont servi de la religion ( Prière ) pour le contrôler un peu mais en sachant que ça ne durerait pas jusqu`à la relève dans 8 jours . Le 14 il n`y a eu aucune entrée écrite car ils ébauchaient un plan pour se débarrasser de lui car trop dangereux ( L`enfermer / l`attacher ) et le 15 à 13 hrs dernière entrée : Nous sommes entre les mains de Dieu = Nous passons à l`acte . Ils mettent leurs cirés et bottes et le prennent manu militari pour l`emmener dans un des petits cubicules à l`extérieur mais il réussit à se sauver . . . ils lui courent après , il va se réfugier dans une crevasse , ils essaient de le remener et là une vague et/ou du vent fort fait le reste .Les corps ne sont pas retrouvables car dans cette crevasse .

  2. Alain Valade

    14 mai 2020 at 23 h 52 min

    je me corrige car j`ai mieux : C`est McArthur , le gardien de réserve , qui a pété les plombs . Il a pleuré puis le lendemain a prié alors les deux autres réguliers ( Ducat et Marshall ) l`ont surveillé…..Lorsque tout le monde prie je pense que c`est pour ne pas offusquer McArthur qui devait faire pression pour une prière . Le lendemain le 14 , il n`y a aucune entrée et je pense que McArthur a dû leur donner des problèmes en faisant des choses bizarres ( Horloge(s) arrêtée(s) = Était-ce lui ? ) donc ayant peur de lui car en plus il était grand et plus fort , les deux réguliers se sont concoctés pour en finir avec lui dès le lendemain car peut-être on avait pas dormi de la nuit et qu`on ne voulait pas se le taper d`ici le remplacement de l`équipe dans 7 à 10 jours . Le 15 donc ,Marshall écrit : “Nous sommes entre les mains de Dieu“ , car , on savait que ce ne serait pas facile d`essayer d`aller le mener dans une des deux remises à l`extérieur . L`imperméable de McArthur est demeuré là parce que ils ne pouvaient pas lui demander de le mettre car le règlement stipulait qu`il devait rester quelqu`un à l`intérieur en tout temps donc ça lui aurait mis la puce à l`oreille alors pendant qu`il était assis ( ? ) on l`aura pris par les bras manu militari et à l`extérieur McArthur aura réussi à s`échapper . Les deux gardiens par humanité autant que par nécessité lui auront couru après car ils ne pouvaient pas attendre simplement qu`il revienne pour se venger . La situation était presque un cul de sac . Les gardiens auront barré la porte ( Qu`elle ait été barrée ou non ne change pas grand chose à ma théorie ) pour éviter qu`il revienne avant eux et qu`il les embarre à l`extérieur et ils sont parti pour essayer de le ramener . On devait faire vite car à cette période de l`année et cette latitude il fait noir tôt .Le vent , les vagues et la noirceur auront eu raison d`eux . Puisque la mer n`a rejeté ni vêtements ni corps alors je pense que les corps sont piégés quelque part dans une crevasse profonde autour de cette île .
    Voilà , tout est harmonieux sur papier . Les recherches de 1900 n`ont rien donné car il ni avait ni caméra ni radar …..que des regards ici et là .
    Post-scriptum : Que McArthur ait pleuré et prié le lendemain n`est pas suffisant selon moi pour le contrer mais c`est le 14 qui est probablement la clef avec aucune entrée et je ne dis pas qu`on aura pris tout ce temps pour échafauder un plan mais cette journée en soirée l`aura sûrement fait pondre car la conclusion a dû s`imposer à eux comme un coup de bâton !
    C`est le troisième endroit où j`écris .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre