Sciences

Comment le mystère du brouillard de Londres a-t-il été élucidé ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Ce phénomène est connu sous le nom du grand smog de Londres et date de 1952. Cette année-là un brouillard particulièrement épais recouvrit la ville du vendredi 5 au mardi 9 décembre.  Ce grand smog qui tua des milliers de personnes, 12,000, en majorité victimes d’infections respiratoires, est reconnu comme l’un des épisodes de pollution les plus importants de l’histoire. Mais ce phénomène demeurait jusqu’à aujourd’hui un grand mystère.

Ce 5 décembre, un intense brouillard envahit les rues de la capitale. Les jours passent et il s’installe. On ne voit plus qu’à quelques mètres de distance. Il n’est plus possible de circuler dans les rues, le ciel est noir et les patients affluent dans les hôpitaux. 150 000 londoniens y sont admis.

On sait aujourd’hui que la veille un anticyclone s’installa sur la ville, imposant l’absence de vent et des températures qui chutent d’un coup. Les londoniens font alors fonctionner à plein régime leurs poêles à charbon pour se chauffer. Les usines fonctionnant au charbon, elles aussi sont en surchauffe et produisent une grande quantité de fumée, libérant beaucoup de dioxyde de soufre. Avec l’anticyclone, et l’absence de vent, il s’est mélangé au dioxyde d’azote issu de la combustion du charbon. Ce qui a créé un acide sulfurique et le brouillard assassin.

Il se passe aujourd’hui à une échelle moindre, la même chose dans certaines villes chinoises. Sauf qu’aujourd’hui il y a en plus du dioxyde de soufre et d’azote, de  l’ammoniac provenant des véhicules en circulation. Pour améliorer la situation il faudrait ainsi parvenir à diminuer les émissions d’ammoniac et de dioxyde d’azote.

Au cours des années qui suivirent cet épisode resté célèbre, différentes lois vinrent réduire la pollution en Angleterre, comme les Clean Air Acts de 1956, et le (Various Powers) Act de 1954 à Londres.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre