Histoire

Pourquoi les membres du Ku Klux Klan brûlent-ils des croix ?

cr

S'abonner au podcast
Symbole associé au Ku Klux Klan (KKK), la croix enflammée est souvent présente au cours des réunions de ce groupe de suprémacistes blancs encore présent aux États-Unis. Pour en découvrir les origines, le plus simple est de faire la généalogie de cette organisation dont les membres fondateurs se réclament de la culture écossaise.

Aux origines du Klan

Créé en 1865, à la suite de la défaite des armées confédérées face aux unionistes, le Ku Klux Klan se donne pour mission d’assurer la pérennité de la suprématie blanche sur le territoire américain.

L’abolition de l’esclavage inquiète en effet ses membres fondateurs, de même que les premiers adeptes, lesquels voient dans ce groupe clandestin un moyen pour les sudistes de lutter contre l’influence du Nord.

Les six jeunes officiers à l’origine de la création du clan revendiquent des origines écossaises et choisissent, en conséquence, de baptiser leur mouvement le Ku Klux (par assonance avec “kuklos” signifiant “cercle” en grec et “lux” signifiant “lumière” en latin) Klan (en référence aux clans écossais).

De manière cohérente, les membres choisissent des symboles se rapportant aux traditions celtiques pour rythmer leurs cérémonies secrètes.

La “fiery cross” (ou “croix enflammée”, en français) en fait partie. Datant au moins des rébellions jacobites (1745), cette croix s’éteignait avec du sang sacrificiel et se transportait de village en village, afin de réunir les membres d’un même clan.

Le symbole plaît rapidement aux adeptes du KKK, Williams J. Simmons (1915) étant le premier à en placer une au sommet de la Stone Mountain en Georgie, avant d’être imité par les membres de tous les groupuscules du mouvement.

Un symbole frappant

Dégageant un effet impressionnant, une croix enflammée est ainsi régulièrement érigée par des membres du Klan, devant les habitations de personnes qu’ils souhaitent intimider.

D’abord décrite en détails dans différentes œuvres de l’écrivain Thomas F. Dixon Jr., la croix enflammée est véritablement popularisée dans le film “The Birth of a Nation”, du réalisateur Griffith, dont Dixon est lui-même le scénariste.

Ce symbole crée toutefois quelques remous auprès de nombreux chrétiens voyant dans cette pratique une forme de blasphème envers un symbole de leur religion.

Un argument que les membres du Klan récusent, en citant la vision de la croix brûlée qui aurait mené l’empereur Constantin Ier à se convertir au christianisme.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre