Histoire

Qu’est-ce que le massacre de Tulsa ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
L’histoire des États-Unis d’Amérique est jalonnée de nombreux affrontements inter-ethniques.
Le massacre de Tulsa fait partie de cette catégorie. Survenu entre le 31 mai et le 1er juin 1921, celui-ci a vu une foule d’Américains blancs s’attaquer à des habitants de couleur noire, dans un véritable déchaînement de violence raciale.

Un affrontement inter-ethnique

À l’heure où les tensions inter-ethniques semblent être plus vives que jamais, en territoire américain, il est bon de se rappeler des événements qui ont pu structurer l’histoire des États-Unis d’Amérique.

Avec du recul, le massacre de Tulsa, par exemple, prend la forme d’un des pires lynchages de masse qui a eu lieu au sein du jeune État fédéral.

Tout démarre le 30 mai 1921, lorsqu’un Afro-Américain est accusé d’avoir agressé une jeune femme blanche de la ville de Tulsa, dans l’Oklahoma.

En peu de temps, une foule d’Euro-Américains prend alors d’assaut le quartier noir de Greenwood pour lyncher l’accusé qui venait d’être arrêté la police locale.

En réaction, des membres de la communauté noire accourent également pour protéger un des leurs.

Une fusillade éclate alors entre les deux camps.
Celle-ci marque le début d’hostilités qui auront un bilan bien plus grave.

Un violent lynchage

Le 31 mai 1921, au lendemain des affrontements, un millier d’Euro-Américains refont en effet leur apparition pour mettre à feu et à sang le quartier de Greenwood.

Le déchaînement de violence y est absolument inédit. En effet, en guise de représailles, les assaillants larguent de la dynamite par avion sur les habitations du quartier.

Les habitants, eux, sont massivement agressés et même abattus à vue.

Ainsi, selon certaines estimations, on dénombrera 100 à 300 morts du côté des membres de la communauté afro-américaine. En outre, avec 35 blocs du district réduits en poussière, 10 000 personnes deviendront sans-abris.

Malgré ces dégâts manifestes, aucun assaillant ne sera arrêté et jugé pour ses actes délictueux. Près de 6000 Afro-Américains, par contre, seront placés en détention par la police locale.

Un “deux poids, deux mesures” qui pèsera lourd dans l’historique commun des deux communautés américaines.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre